Arrêtée pour ivresse, son système digestif transformait la nourriture en alcool

alcool-digestif

À New York, une femme a été contrôlée au volant puis arrêtée pour avoir présenté un taux d’alcool par litre de sang plus de quatre fois au-delà de la limite autorisée. Plus d’un an après, le tribunal la relaxe enfin, la femme ayant réussi à prouver qu’elle est victime du syndrome « d’auto-brasserie ».

L’histoire insolite débute en octobre 2014 à New York aux États-Unis. Une femme est contrôlée par la police, puis arrêtée et placée en cellule de dégrisement. En effet, le contrôle d’alcoolémie a révélé qu’elle présentait un taux d’alcool de 0,33 gramme par litre de sang, plus de quatre fois au-delà de la limite autorisée dans cet état. Pourtant, la femme assure n’avoir bu que très peu d’alcool au cours des heures qui ont précédé ce contrôle.

Pour préparer sa défense devant le tribunal, Joseph Marusak, son avocat, s’est rapproché de Barbara Cordell, une chercheuse de l’université de Panola au Texas qui avait réalisé des travaux en 2013 mettant en lumière le syndrome dit de « l’auto-brasserie ». Pour le peu de personnes qui en sont atteintes, les intestins produisent des hauts niveaux de levure ce qui entraîne la fermentation des aliments riches en glucides. Ainsi, de nombreux aliments sont transformés en alcool.

alcool

 

Une série de tests a été réalisée sur cette femme, qui a notamment soufflé dans un éthylotest chaque soir durant 18 jours, sans qu’elle ne boive une seule goutte d’alcool. À chaque fois, le résultat tombait autour de 0,20 gramme par litre de sang. « Elle n’avait aucune idée qu’elle était comme cela. Elle ne s’est jamais sentie pompette » déclare son avocat. Ce n’est que ce mois de décembre 2015, soit plus d’un an après son interpellation, que le tribunal a relaxé la femme. En mars dernier, une histoire similaire concernait Nick Hess, un Britannique qui devient systématiquement ivre lorsqu’il ingère des aliments riches en glucides.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *