Génie : cette fille bat Einstein et Stephen Hawking à un test de QI

Lydia Sebastian a décroché la note maximale de 162 sur le test Mensa Cattell III B, lui donnant deux points d’avance sur les physiciens de renom.

Une écolière incroyable a déjoué les génies Albert Einstein et Stephen Hawking en gagnant un score parfait dans un test de QI Mensa.

La brillante Lydia Sebastian a “harcelé” ses parents pendant une année entière avant qu’ils ne cèdent et la laisse participer au célèbre test pendant ses vacances scolaires.

Incroyablement le résultat de la jeune fille a battu deux physiciens de renommée mondiale : Albert Einstein et Stephen Hawking qui ont tous deux atteint 160 quand ils ont passé le test.

Lydia, de Langham, Essex a déclaré : «Au début, j’étais vraiment nerveuse, mais une fois que j’ai commencé, c’était beaucoup plus facile que ce que j’avais imaginé, puis je me suis détendue. J’ai donné le meilleur de moi-même”.

Albert-Einstein

Tout est relatif : Albert Einstein a seulement obtenu 160

Lydia, qui est sur le point d’entrer dans sa deuxième année à Colchester County High School for Girls, a déclaré que le test a mis au défi ses compétences linguistiques, y compris les analogies, les définitions et son sens de la logique.

Mais elle a fini avec quelques minutes à perdre au Birkbeck College de Londres.

La petite prodige a été principalement entouré par des adultes dans l’espoir de se qualifier pour l’adhésion à Mensa.

Lydia a même lu tout les livres de la série Harry Potter trois fois.

Arun, son père qui est très fier et travail comme radiologue à Colchester General Hospital, a déclaré que son épouse a encouragé Lydia à faire des tests après qu’elle avait passé un an en parler.

Professor-Stephen-Hawking

Stephen Hawking a également été battu par Lydia

“Quand j’ai entendu dire qu’elle avait la note maximale possible, j’ai été accablé et ma femme aussi. Albert Einstein et Stephen Hawking ont un QI de 160. Pour être honnête, je n’y croyais pas vraiment.”

Lydia, un enfant unique, a joué du violon depuis ses quatre ans et a commencé à parler à l’âge de six mois seulement.

M. Sebastian a ajouté : «Elle a commencé à parler quand elle était très jeune, alors qu’elle était âgée de six mois. A l’époque j’étais un médecin stagiaire et ma femme étudiait la chimie et j’étais loin le week-end. Elle avait l’habitude de me dire quelques mots au téléphone”.

Source : Mirror par James Hore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *