Un blogueur alimentaire a été condamné à une amende de 11 000 euros pour une fausse critique

critique

Si vous allez écrire une fausse critique au sujet d’un restaurant, vous devriez probablement attendre jusqu’à ce que le restaurant soit en réalité ouvert.

Juste une idée.

Un blogueur alimentaire français pensait faire en toute simplicité sa critique culinaire à propos du restaurant Loiseau Des Ducs, cinq jours avant que le restaurant ne soit ouvert au public.

Le 11 juillet 2013, il a écrit sur un site français qui recueille les avis des consommateurs à travers plusieurs restaurant : «Très surfait, c’était tout un spectacle et il y avait très peu de quantité dans l’assiette. La seule chose qui a été bien chargée était l’addition”.

À la défense du restaurant, il est très difficile de mettre beaucoup de chose dans une assiette qui n’existe pas encore.

Le restaurant n’était pas très content de cette critique et a poursuivi l’examinateur connu sous le pseudonyme “The Clarifier”.

Selon le Bien Public, l’examinateur a maintenant, deux ans plus tard, reçu une amende de 11 000 euros en compensation au restaurant, parce que la critique n’a clairement pas été basée sur une expérience réelle.

Morale de l’histoire : Ne pas être bête et écrire des critiques terribles sur des lieux qui n’ont jamais été visités.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *