En 2017, les milliardaires ont gagné assez d’argent pour mettre fin à l’extrême pauvreté 7 fois

Pourquoi existe-t-il encore des problèmes, tels que l’extrême pauvreté et la faim dans le monde ? Parce que la majorité des richesses du monde est contrôlée par une poignée d’individus. On pourrait croire à une conspiration, mais c’est la réalité.

Selon un nouveau rapport, publié par l’organisation caritative Oxfam International, l’économie mondiale a créé un nombre record de milliardaires en 2017. Il y a maintenant 2 043 milliardaires dans le monde. Cela signifie qu’un nouveau milliardaire apparaissait tous les deux jours l’année dernière.

Le rapport, qui a été publié au début du mois de janvier, a noté que la plupart des milliardaires étaient des hommes. En fait, huit des hommes milliardaires possèdent maintenant la même richesse que la moitié du monde. En 2017, la richesse des hommes a bondi de 762 milliards de dollars, rapporte TIME. Étonnamment, c’est assez d’argent pour mettre fin à l’extrême pauvreté sept fois.

Des données séparées compilées par Bloomberg révèlent que la valeur nette des 500 premiers milliardaires a augmenté de 24% pour atteindre 5,38 billions de dollars en 2017. La personne la plus riche du monde, Jeff Bezos qui détient Amazon, a enregistré un gain de 33,7 milliards de dollars.

Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International, a déclaré :

“Il est obscène que tant de richesses soient détenues entre les mains d’un si petit nombre alors qu’une personne sur dix survit avec moins de 2 $ par jour. L’inégalité piège des centaines de millions de personnes dans la pauvreté, elle fragmente nos sociétés et sape la démocratie.

Partout dans le monde, les gens sont laissés pour compte. Leurs salaires stagnent et pourtant, les patrons d’entreprise ramènent chez eux des primes d’un million de dollars ; leurs services de santé et d’éducation sont coupés, tandis que les sociétés et les super-riches évitent leurs impôts ; leurs voix sont ignorées alors que les gouvernements chantent sur le ton des grandes entreprises et d’une élite aisée.”

“Le boom milliardaire n’est pas le signe d’une économie florissante, mais le symptôme d’un système économique défaillant. Les gens qui fabriquent nos vêtements, assemblent nos téléphones et cultivent notre nourriture sont exploités”, ajoute Byanyima.

Le rapport a été publié peu de temps avant que les dirigeants mondiaux, les chefs d’entreprise et les banquiers ne se réunissent à Davos, en Suisse, pour la réunion annuelle du Forum économique mondial. L’organisme de bienfaisance a mentionné que la plupart des gouvernements “échouent honteusement” à améliorer la situation.

L’organisme de bienfaisance a demandé aux gouvernements de limiter le rendement des actionnaires et des dirigeants. Il a également exhorté les travailleurs à recevoir un salaire décent et à augmenter les impôts des riches. Enfin, une recommandation a été formulée pour éliminer l’écart de rémunération entre hommes et femmes, parmi d’autres suggestions.

“Les gens sont prêts pour le changement”, dit Byanyima. “Ils veulent une limite au pouvoir et à la richesse entre les mains de si peu.”

Sources : The Mind UnleashedTIME – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *