L’ONU est très inquiète de fuites radioactives d’un dôme dans l’océan

Le dôme pourrait laisser fuiter des matières radioactives dans l’océan Pacifique, car le sol poreux n’a jamais été revêtu comme prévu initialement.

Test des terrains

Entre 1946 et 1958, le gouvernement américain a testé 67 armes nucléaires dans les îles Marshall. Plus tard, il a déversé des déchets radioactifs provenant des essais dans un cratère de l’une des îles, et a placé un dôme en béton de presque 50 centimètres d’épaisseur sur la terre contaminée.

Comme le cratère n’était censé être qu’une solution de stockage temporaire, le fond de celui-ci n’était pas revêtu. Cela a récemment suscité des inquiétudes quant à la fuite de déchets radioactifs dans l’océan Pacifique – un coup potentiellement dévastateur pour l’environnement et les populations de la région.

Préoccupations

S’adressant aux étudiants aux Fidji jeudi, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré que la Présidente des Iles Marshall, Hilda Heine, était “très inquiète” de la possibilité que des déchets radioactifs fuient du dôme.

Bien qu’il n’ait pas proposé de solutions spécifiques pour traiter le cratère rempli de déchets, il a dit qu’“il reste beaucoup à faire par rapport aux explosions qui ont eu lieu en Polynésie française et aux îles Marshall”, selon l’AFP, ajoutant que “cela concerne les conséquences sanitaires, l’impact sur les communautés et autres aspects”.

Lire aussi : La première enquête par drone sur la “forêt rouge” de Tchernobyl révèle des points chauds radioactifs déroutants

Source : Futurism – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *