The Ocean Cleanup récupère avec succès le plastique de l’océan Pacifique


La startup néerlandaise espère créer un nouveau prototype sur la base de ses efforts récents.

the-ocean-cleanup

The Ocean Cleanup, l’organisation à but non lucratif néerlandaise qui s’attaque au retrait des ordures dans le Pacifique, a commencé à collecter du plastique dans le cadre de sa deuxième tentative de collecte de déchets.

En janvier dernier, le fondateur d’Ocean Cleanup, Boyan Slat, a dit que le nettoyage de l’océan était un échec.

Aujourd’hui, l’entreprise a prouvé que les actions parlent plus fort que les mots en balayant le premier round de plastique, dans ses efforts pour nettoyer l’océan.

La deuxième fois, c’est la bonne

The Ocean Cleanup a annoncé qu’après un an de tests, son dernier système prototype, le système 001/B, avait commencé à collecter des débris de plastique provenant de l’océan.

La startup a annoncé aujourd’hui dans un communiqué de presse que son système 001/B, un système autonome, “utilise les forces naturelles de l’océan pour capturer et concentrer passivement le plastique, confirmant ainsi le principe le plus important derrière le concept de nettoyage qui a été présenté par son fondateur et CEO, Boyan Slat, à une conférence TEDx en octobre 2012”.

Le système 001/B est la deuxième tentative du programme de nettoyage de l’océan pour ramasser les ordures du vortex de déchets du Pacifique nord. Le vortex est une accumulation de plastique si grande que certains font campagne pour qu’il soit officiellement reconnu comme un continent.

Le prototype a été lancé de Vancouver en juin. Non seulement le Système 001/B capture de gros morceaux de plastique flottant dans l’océan, mais il capture aussi des filets de pêche.

Mais le plus impressionnant, c’est qu’il a réussi à récupérer des microplastiques de l’océan aussi petits qu’un millimètre, ce que les ingénieurs de la startup n’avaient pas prévu.

“Après avoir commencé ce voyage il y a sept ans, cette première année d’essais dans l’environnement impardonnable de la haute mer indique clairement que notre vision est réalisable et que le début de notre mission de débarrasser l’océan des déchets plastiques, qui se sont accumulés depuis des décennies, est en vue”, a déclaré Boyan Slat.

Les principaux changements

Le système 001/B a mis à l’essai deux modifications principales au système de nettoyage des océans. Tout d’abord, le système a été ralenti avec une ancre parachute de mer.

Selon la société néerlandaise, cela a permis de résoudre un problème qui empêchait les débris de plastique qui se déplaçaient plus rapidement de flotter dans le système.

Deuxièmement, une fois l’ancre de parachute mise en place, “un débordement plastique proéminent a été observé”.

Une nouvelle ligne de liège a été ajoutée, ce qui signifie, selon l’entreprise, que “le débordement est maintenant minimal, ce qui permet au système de capturer et de concentrer le plastique”.

Quelle est la prochaine étape ?

Comme le dit Ocean Cleanup, “il reste encore beaucoup de travail à faire”. L’entreprise utilisera maintenant les leçons tirées du prototype du système 001/B pour commencer à concevoir son tout nouveau système, appelé Système 002.

Il s’agira d’un “système de nettoyage à grande échelle capable de supporter et de retenir le plastique collecté pendant de longues périodes de temps”.

Après d’autres essais et modifications, l’entreprise espère créer un système qui permettra de ramener le plastique à terre pour recyclage.

Lire aussi : La majorité des déchets plastique retrouvés en haute mer sont en fait rejetés par les navires de commerce

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *