Aidez la NASA à analyser les millions d’images prises depuis la Station spatiale internationale !

Passionné(e) s de sciences, de géographie et de la Terre en général, vous avez aujourd’hui la possibilité d’aider la NASA en analysant plus de 1,5 million d’images prises par les astronautes depuis la Station spatiale internationale.

CosmoQuest s’associe avec la NASA et l’Astronomical Society of the Pacific (ASP) pour vous permettre de participer à l’analyse de millions d’images capturées depuis l’ISS. Devenez alors un véritable détective de l’espace. Vous pouvez par exemple estimer le degré de couverture nuageuse sur une image, sélectionner ce que vous voyez (océan ? rivière ? lac ? désert ? delta ? etc.) et enfin, tenter de localiser la photo prise sur une carte du monde. Le processus est plutôt simple. En gros, vous êtes invité à identifier les caractéristiques géographiques (naturelles ou humaines) et ensuite à déterminer l’emplacement de la photo sur Terre. N’hésitez pas à tester ici.

« Les photos des astronautes sont visuellement étonnantes, mais plus encore, elles peuvent être utilisées pour étudier notre terre changeante », explique le Dr Pamela Gay, responsable du programme. « Des éruptions volcaniques aux inondations saisonnières, ces images documentent les changements progressifs qui se produisent dans nos paysages. Nous devons faire en sorte que ces images puissent être traitées, ce qui implique de prendre le temps de trier, d’analyser et d’étiqueter (ajouter des métadonnées) chaque image non identifiée. Il y en a au total plus 1,5 million ». Les citoyens analysant ces milliers d’images permettent aux chercheurs de se concentrer sur d’autres recherches. Nous ne pourrions inverser les rôles.

Ce n’est pas la première fois que la NASA fait appel à votre expertise et à votre sens de l’observation. Il y a quelques mois, l’agence américaine lançait un site web dédié à la détection d’objets aux confins du Système solaire. Le projet baptisé Backyard Worlds : Planet 9 compile plus de 750 millions d’images du ciel en infrarouge qui nous permettent de traquer depuis notre canapé l’hypothétique « planète 9 ».

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *