Apollo 11 : Les astronautes ont-ils infecté la Terre avec des germes de l’espace ?

Deux astronautes d’Apollo 11 remettent en question les procédures de sécurité planétaire de la NASA.

  • Buzz Aldrin et Michael Collins ont révélé que les procédures de sécurité de la NASA comportaient des lacunes à la suite de la mission Apollo 11.
  • Les astronautes qui ont atterri sur la Lune ont été mis en quarantaine pendant 21 jours.
  • La Terre pourrait être contaminée par des bactéries lunaires.

L’alunissage a certainement été l’une des réalisations les plus étonnantes de l’humanité. Cela aurait pu aussi être l’un de ses moments les plus dangereux. Les astronautes d’Apollo 11 ayant participé à l’atterrissage ont révélé qu’il est possible que la Terre ait été contaminée par des germes lunaires en raison de leur mission.

La NASA avait en fait des procédures en place pour contrer toute propagation possible de bactéries de l’espace vers notre planète natale, mais ces mesures présentaient des lacunes importantes, a affirmé l’astronaute Michael Collins dans le nouveau documentaire de PBS Chasing the Moon. Il n’a pas été l’une des personnes à marcher sur la Lune. Mais il était dans le module de commandement quand ses coéquipiers sont revenus du véhicule lunaire. À ce moment-là, il aurait été “exposé”, comme il l’admettait, aux germes lunaires, s’il y en avait eu.

“Voyez les choses comme ça”, dit-il, comme l’a rapporté Space.com. “Supposons qu’il y ait des germes sur la Lune. Il y a des germes sur la Lune, on revient, le module de commande est plein de germes lunaires. Le module de commandement atterrit dans l’océan Pacifique, et que font-ils ? Vous devez ouvrir la trappe ! Alors tous ces foutus microbes sortent !”

Buzz Aldrin, qui a réussi à marcher sur la Lune et qui aurait pu être celui qui portait les germes potentiels, a renforcé son point de vue sur ce qui s’est passé une fois que le module de commandement s’est écrasé dans le Pacifique. Il se souvenait surtout des chiffons jetés qui étaient utilisés pour le désinfecter une fois qu’il avait été retiré du module.

“Tu dois rire un peu”, pensa Aldrin. “Ça emmène tous ces germes au fond de l’océan. Je me demande s’ils survivraient là-bas ?”

7/24/1969. Le lieutenant Pararescueman Clancey Hatleberg ferme l’écoutille de l’engin spatial Apollo 11 alors que les astronautes Neil A. Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin attendent la récupération de l’hélicoptère sur leur radeau de sauvetage. Ils portent des vêtements d’isolation biologique pendant leur période de quarantaine de 21 jours.

Les astronautes d’Apollo 11 ont en fait passé 21 jours en quarantaine, libérés sans problème notable. Les futures missions Apollo 15 à 17 de 1971-1972 ont également eu des hommes marchant sur la Lune mais n’ont pas utilisé de mesures de quarantaine, selon Scientific American. Ce manque de précaution a été précipité par l’analyse des échantillons lunaires des missions précédentes, qui n’ont révélé aucune forme de vie.

40e anniversaire d’Apollo 11 – Système de récupération de l’eau

Lire aussi : Jeff Bezos dit qu’il faut coloniser la Lune pour “sauver la Terre”

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *