La NASA annoncera une découverte importante provenant de son chasseur d’exoplanètes Kepler

chasseur-exo

A-t-on découvert une nouvelle Terre ? Non seulement heureuse d’avoir mise à sac la Terre, l’espèce humaine est dans une quête incessante de trouver une nouvelle sphère vivable à saccager.

Son vœu pourrait être exaucé selon ce que s’apprête peut-être à nous annoncer la NASA.

L’Agence spatiale américaine convoque pour jeudi midi une conférence de presse planétaire afin d’annoncer une découverte exceptionnelle réalisée avec son télescope Kepler.

kepler-space-chasseur

Mis en orbite en 2009, Kepler est un chasseur d’exoplanètes, c’est-à-dire de corps célestes en dehors de notre système solaire. Jusqu’à maintenant, et malgré une panne majeure de plus d’un an entre 2013 et 2014, Kepler a trouvé plus de 1000 exoplanètes.

Or, bien que certaines présentaient des tailles semblables à la terre, aucune ne semblait posséder les autres caractéristiques nécessaires à la vie, en plus de présenter des aspects des plus étranges. Comme celle du système Kepler-10, 17 fois fois la masse de la Terre, et seulement 2 fois la taille.

kepler-chasseur

Voilà que dans le communiqué de presse émis mercredi concernant l’annonce de jeudi, la NASA écrit que «les astronomes sont sur le point de trouver ce que l’humanité a rêvé pendant des milliers d’années : trouver une autre Terre ».

Quelques objets près de la taille de la Terre, et à distance relativement proche, mais pas trop, de leur soleil ont été découverts ces derniers mois par Kepler. Ils offraient un gabarit de 12% à 33% plus imposant que notre planète. Mais il y a quelques semaines, Kepler a repéré cinq planètes en orbite autour de lamême étoile Kepler-444 – dont leur taille pourrait être proche de celle de la Terre.

Plus tôt cette semaine, le physicien et entrepreneur milliardaire russe Yuri Milner et le célèbre astrophysicien Stephen Hawking se lançaient dans une vaste chasse à la vie extraterrestre intelligente, une mission de plus de 100 millions de dollars. ««De toute manière, il n’est pas de plus grande question. Il est temps de s’engager à trouver la réponse, de rechercher la vie au-delà de la Terre. Il faut que nous sachions», spécifiait le scientifique.

Comme le veut la formule en ces circonstances, plus de détails à venir…

Source : Le Journal de Montréalpar Éric Grenier,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *