Votre smartphone alimentera la recherche de vie extraterrestre de Stephen Hawking

recherche-vie

Par Leo King,

Stephen_Hawking-recherche

Le célèbre physicien Stephen Hawking (photo au lancement de Breakthrough Listen lundi) et le russe entrepreneur technologique Yuri Milner passent la vitesse supérieur en terme de recherche extraterrestre, en utlisant la puissance de calcul du monde. (AP Photo / Matt Dunham)

Une recherche de vie extraterrestre soutenue par le célèbre scientifique Stephen-Hawking et le milliardaire du web Yuri Milner ne fonctionnerait tout simplement pas sans la puissance de traitement informatique du public – et vous avez la possibilité de participer avec votre PC, Mac, tablette ou même votre téléphone.

Les directeurs de la recherche Breakthrough Listen ont à juste titre mis une campagne de production participative – et l’informatique open source – en avant et au centre de leur recherche de vie extraterrestre depuis 10 ans.

Le mouvement prend tout son sens – le volume de données ne pourrait effectivement jamais être recueilli et analysé sans cette puissance de traitement. Une liaison à l’énorme initiative de SETI@home, qui compte déjà trois millions de membres permettant aux scientifiques d’augmenter leur puissance de calcul, est la seule façon de traiter toutes les données prises sur des milliers d’heures chaque année à partir de deux des radiotélescopes les plus avancés au monde.

“Dans les recherches de ce genre, plus il y a de monde, meilleur sera le résultat,” dit Todd Thibodeaux, président de l’association de l’industrie de pointe CompTIA. «Exploiter la puissance de dispositifs de centaines de milliers de personnes est logique et ne pouvait être accomplie de manière rentable d’une autre façon.”

Le projet utilisera BOINC (Berkeley Open Infrastructure for Network Computing) une plate-forme collaborative de traitement qui est disponible pour un certain nombre d’efforts en astrophysique, médecine et mathématique. L’application gratuite BOINC est disponible pour les téléphones Android (hélas, pas iPhones) et le téléchargement pour ordinateur se trouve ici. L’application se repose sur le Wifi et promet de ne pas “encombrer” les données du téléphone.

Radiotélescopes 

Avec Breakthrough Listen, les scientifiques ne s’attendent pas nécessairement à trouver d’autre vie intelligente au-delà de la Terre, mais ils sont extrêmement optimiste. Lors du lancement de l’initiative cette semaine à Londres, le professeur Hawking a déclaré : «Il n’y a pas de question plus importante” que savoir si une vie intelligente “peut être entrain de regarder ces lumières qui sont les nôtres».

Green-Bank-recherche

Dans cette photo du 14 novembre 2013, Michael Holstine, chef d’entreprise au National Radio Astronomy Observatory, sort d’un hangar sous le télescope de Green Bank Robert C. Byrd en Virginie-Occidentale. Plus grand que la Statue de la Liberté , il est le plus grand radiotélescope entièrement orientable dans le monde – et il est essentiel pour le projet Breakthrough Listen. (AP Photo / Patrick Semansky)

Bien entendu, la recherche s’appuiera sur l’énorme investissement financier, avec 100 millions de dollars pour l’exploitation de deux des télescopes les plus avancés au monde, le développement de systèmes spécifiques pour relever le défi, autoriser la vaste analyse humaine et l’organisation.

Le télescope Green Bank en Virginie-Occidentale mesure 100 mètres de haut et le télescope Parkes de Nouvelle-Galles du Sud en Australie mesure 64 mètres.

Ils scanneront soigneusement cinq fois plus de spectre radio, une centaine de fois plus vite que ce qui n’a jamais été fait auparavant.

Le spectre radio est très important car il permet aux scientifiques d’écouter les signaux provenant de millions d’étoiles proches de la Terre. Traditionnellement, seulement 36 heures ou un peu plus sont enregistrées chaque année avec les grands radiotélescopes, mais maintenant des milliers d’heures de données seront enregistrées.

De plus, Automated Planet Finder Telescope à l’observatoire Lick en Californie entreprendra la recherche la plus profonde et la plus large au monde pour les transmissions optiques laser.

Garder l’information libre

Fondamentalement, l’initiative s’est engagée à ouvrir les données, et ses fondateurs croient que cela “constituera probablement la plus grande quantité de données scientifiques jamais mise à la disposition du public”.

“Notre approche aux données sera ouverte et profitera du pouvoir de résolution de problèmes des réseaux sociaux,” a expliqué Milner.

Le logiciel et le matériel utilisés seront également open source, de sorte que le projet soit compatible avec tous les autres télescopes du monde entier qui sont assez puissants pour participer aux recherches.

Les scientifiques et d’autres personnes à travers le monde sont également invités à développer leurs propres applications pour analyser les données. “Le fait qu’ils ont gardé le projet open source est essentiel dans l’implication d’autant de scientifiques que possible, ainsi qu’assurer une bonne méthodologie de développement avec des examens par les pairs», note Woodward.

“Il est également essentiel que les données soient disponibles pour tous au lieu de n’importe quel accès supplémentaires à la vie extraterrestre sur des termes commerciaux.”

Une vidéo de présentation du projet (anglais) :

Votre ordinateur peut soutenir la mission

Tout le monde est en mesure de participer dans le traitement des données dans le cadre du projet de SETI@home, dirigé par l’université de Berkeley – dans lequel des millions de bénévoles ont accepté de prêter la puissance de traitement de leur PC pour aider à alimenter la recherche et traiter toutes les informations.

Collectivement, c’est effectivement un énorme superordinateur. Pour faire partie de SETI@home, vérifiez les informations ici et accédez à la plate-forme BOINC ici.

Qui sait ce que vous allez découvrir?

Source : Forbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *