La NASA veut un autre voyage sur la Lune

voyage-lune

Les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune en 1969 se résument très bien avec la célèbre phrase “un petit pas pour l’homme et un bond de géant pour l’humanité.” Beaucoup de gens pensaient qu’il était impossible de marcher sur la Lune, mais il y a plus de quatre décennies une équipe a prouvé qu’il n’y a pas de limite pour l’humanité lorsque Armstrong a planté le drapeau de l’homme sur notre Lune.

Malheureusement, ce glorieux voyage n’a jamais eu de suite parce que seulement des satellites naturels ont été envoyés et les humains ne sont jamais retournés là-haut depuis. Les amateurs de science se concentrent beaucoup sur l’espace et d’autres études de planètes. Nous laissons des sondes et des engins spatiaux non habités pour faire le travail de première main pendant que nous prenons du recul et attendons des données.

En outre, de nombreuses recherches se sont appuyées sur les télescopes spatiaux pour rechercher des objets célestes se trouvant à des milliards d’années-lumière de la Terre avec des études continues sur les conséquences des trous noirs sur l’univers.

Mais pourquoi l’homme s’est arrêté après son premier voyage sur notre Lune ?

La meilleure réponse et la plus vraie serait les milliards de dollars de coût de la mission juste pour une petite équipe. Mais les gens mettent en doute les dépenses des humains pour un voyage prochain sur Mars.

Ils ne parviennent pas à reconnaître le fait qu’il serait moins cher et plus sûr de faire un deuxième voyage vers la Lune plutôt que risquer des vies pour une planète inconnue où tous les plans sont encore temporaires.

Une étude a rapporté que les humains peuvent être de retour sur la Lune dans les prochains 5 à 7 ans en finançant deux entreprises spatiales privées rivales qui travailleront ensemble pour construire un nouveau vaisseau spatial conçu pour être habité par des humains. Chaque concurrent serait payé 5 milliards de dollars, ce qui est beaucoup moins cher que le budget de la mission pour Mars.

Jeff Feige, président de l’association Space Frontier Foundation, a expliqué comment ils planifient ces missions en ce qui concerne l’argent, “Space Frontier Foundation soutient et recommande des partenariats public-privé dans tous les programmes proposés des vols habités, afin de réduire les coûts et permettre ces missions qui étaient auparavant inabordables. ”

“C’est ainsi que l’Amérique installera la frontière finale, économisera l’argent des contribuables et conduira à une nouvelle ère de croissance économique et d’innovation,” a ajouté Feige.

National Space Society félicite la NASA pour le financement de l’équipe NexGen qui a découvert comment ces réductions de coûts sont possibles. Un facteur de réduction de dix à des changements de coûts sur tout », déclare Mark Hopkins, président de NSS.

Source : Daily Time Gazette via PiercePioneer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *