Mi-astéroïde, mi-comète, Phaéton est un étrange objet tout bleu qui orbite le Soleil

étrange astéroïde

Un étrange astéroïde qui se comporte parfois comme une comète est, selon de nouvelles recherches, encore plus énigmatique qu’on ne le pensait auparavant.

À l’aide de télescopes à Hawaï et en Arizona, l’équipe a étudié la lumière solaire réfléchie par l’astéroïde Phaéton, dont la couleur est connue pour être bleue. Les astéroïdes bleus, qui réfléchissent plus de lumière dans la partie bleue du spectre, ne représentent qu’une fraction de tous les astéroïdes connus. La plupart sont gris terne à rouge, selon le type de matériau à leur surface. Alors que les astéroïdes bleus sont rares, les comètes bleues sont presque encore inconnues.

Phaéton se distingue pour deux raisons : il semble être l’un des astéroïdes ou comètes les plus “bleus” du système solaire, et son orbite le rapproche tellement du soleil que sa surface chauffe jusqu’à environ 800 °C, assez chaud pour faire fondre l’aluminium.

étrange astéroïde

Ce schéma présente l’orbite très excentrique de (3200) Phaéton. (NASA/ JPL)

Phaéton a intrigué les astronomes pour d’autres raisons. Il a les qualités d’un astéroïde et d’une comète selon son apparence et son comportement.

Phaéton apparaît toujours comme un point dans le ciel, comme des milliers d’autres astéroïdes, et non comme une tache floue avec une queue, comme une comète. Mais il est la source de la pluie annuelle d’étoiles filantes, les Géminides, facilement visible à la mi-décembre.

Les pluies d’étoiles filantes se produisent lorsque la Terre traverse la traînée de poussière laissée sur l’orbite d’une comète. Le moment où elles se produisent et l’endroit d’où elles semblent provenir dépend de l’orientation de l’orbite de la comète par rapport à celle de la Terre. On pense que Phaéton est le “corps parent” de la pluie de météores Géminides, car son orbite est très similaire à ces derniers.

étrange astéroïde

Pluie de météores géminides sur les terres humides de Dashanbao. (Jeff Dai/ Université d’État d’Arizona)

Jusqu’à ce que les scientifiques découvrent Phaéton en 1983, ils associaient toutes les pluies d’étoiles filantes connues aux comètes actives et non aux astéroïdes.

Selon Teddy Kareta, du Lunar and Planetary Laboratory de l’université de l’Arizona :

À l’époque, on supposait que Phaéton était probablement une comète morte et brûlée, mais les comètes sont généralement de couleur rouge, et non bleue. Donc, même si l’orbite très excentrique de Phaéton devrait clamer “comète morte”, il est difficile de dire si il est plus proche d’un astéroïde ou d’une comète morte.

Phaéton relâche également une minuscule queue de poussière lorsqu’il se rapproche du soleil dans un processus estimé semblable à celui d’un lit de rivière asséché qui se fend sous la chaleur du Soleil. Ce type d’activité n’a été observé que sur deux objets dans tout le système solaire, Phaéton et un autre objet similaire qui semble brouiller la ligne de démarcation traditionnelle entre les comètes et les astéroïdes.

Les chercheurs ont obtenu de nouvelles informations sur Phaéton après avoir analysé les données du L’Infrared Telescope Facility de la NASA sur le Mauna Kea à Hawaii et du télescope Tillinghast, que le Smithsonian Astrophysical Observatory en Arizona utilise. Ils pensent que Phaéton pourrait avoir un lien de parenté avec (2) Pallas, un gros astéroïde bleu se situant plus loin dans le système solaire, ou qu’il pourrait s’en être détaché.

Selon Kareta :

Il est intéressant de noter que nous avons trouvé Phaéton encore plus sombre qu’on ne l’avait observé auparavant, environ 2 fois moins réfléchissant que Pallas. Il est plus difficile de dire comment Phaéton et Pallas sont liés.

L’équipe a également observé que la couleur bleue de Phaéton est la même sur toutes les parties de sa surface, ce qui indique qu’il a été chauffé intégralement par le Soleil dans un passé récent.

L’équipe effectue actuellement des observations de 2005 UD, un autre petit astéroïde bleu que les astronomes pensent lié à Phaéton, pour voir s’ils partagent les mêmes propriétés rares. Ces travaux et leur suivi aideront à démêler le mystère de ce qu’est vraiment Phaéton.

Kareta a présenté ses résultats lors de la 50e réunion annuelle de l’American Astronomical Society’s Division for Planetary Science (Tennessee/ Etats-Unis) décrit sur le site de l’université de l’Arizona : Rare Blue Asteroid Reveals Itself During Fly-By.

Source : GuruMeditation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *