Un astre de nature inconnue a été découvert au sein de notre système solaire

astre-inconnu

En utilisant le radiotélescope Alma situé au Chili, des astronomes ont eu la surprise de découvrir un tout nouvel astre à la lisière de notre propre système solaire. Face à cette étonnante révélation, les scientifiques concentrent désormais tous leurs efforts afin d’identifier cet objet dont la nature demeure pour le moment totalement inconnue…

Bien l’on pensait tout connaître de la configuration de notre système solaire, il semblerait pourtant que ce dernier n’ait toujours pas fini de livrer ses secrets. En effet, en utilisant le radiotélescope Alma (Acatama Large millimeter Array) de l’Observatoire européen Austral (ESO) au Chili, des astronomes ont repéré, aux confins de notre système planétaire, un nouvel objet dont la nature demeure pour le moment entièrement inconnue.

Comme l’expliquent les scientifiques dans un article qui sera prochainement publié dans la revue Astronomy & Astrophysics, ce corps céleste est tellement éloigné du soleil qu’ils ont tout d’abord pensé qu’il appartenait à notre système voisin, Alpha du Centaure. Ce dernier est composé de deux étoiles principales (Alpha Centauri A et Alpha Centauri B) orbitant l’une autour de l’autre, d’au moins une planète et d’une troisième étoile qui est située à « seulement » 4,37 années-lumière de notre soleil.

Or, en comparant deux clichés qui ont été pris respectivement le 7 juillet 2014 et le 2 mai 2015, les astronomes ont remarqué que l’objet en question s’était significativement déplacé par rapport à la position d’Alpha Centauri A et B (voir image ci-dessous). Face à cette observation, les scientifiques en ont conclu que le corps céleste était bien plus proche que ce qui avait été présupposé et qu’il se situait donc au sein même de notre système solaire.

centauri-astre-inconnu

De quoi pourrait-il s’agir ?

Un important débat fait à présent rage au sein de la communauté scientifique concernant la nature de cet objet. Parmi les théories les plus couramment évoquées figure celle de la naine brune, à savoir un astre à mi-chemin entre une étoile et une planète dont la masse est insuffisante pour amorcer les réactions thermonucléaires responsables de la luminosité des étoiles. L’équipe qui a réalisé la découverte pense néanmoins que l’hypothèse d’un objet transneptunien (TNO) est plus vraisemblable. Les TNO sont des corps célestes divers qui ont une orbite se situant au-delà de celle de Neptune et dont l’origine remonte à la naissance de notre système solaire.

Pour autant, les connaissances actuelles ne permettant guère de dépasser le stade des simples suppositions, les astronomes vont donc devoir continuer à scruter l’objet, qui se situe actuellement à quelque 15 milliards de km de notre planète, dans l’espoir de pouvoir un jour l’identifier de façon formelle.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *