Une mégastructure artificielle en orbite découverte autour d’une étoile…!

mégastructure

Ca y est ? Cette fois ce serait la bonne ?

Des astronomes ont-ils découvert une civilisation extraterrestre ?

Elle s’appelle KIC 8462852 et fait déjà fantasmer les passionnés d’astronomie. Sous ce nom barbare se cache une étoile dont l’observation laisse la communauté scientifique sans réponse.

Quand l’observation d’une étoile lointaine produit des données inexplicables, les scientifiques s’interrogent sur l’éventualité de l’influence d’une civilisation extraterrestre sur le rayonnement de l’astre.

“Nous n’avions jamais rien vu de tel”, raconte Tabetha Boyajian, une astronome de l’université américaine de Yale, au New Scientist. “C’était très étrange. Au début, nous suspections une erreur dans la collecte des données ou un défaut de notre télescope, mais nous avons vérifié: tout s’est déroulé normalement.”

Une mégastructure artificielle en orbite ?

La raison de cet étonnement: KIC 8462852, située à 1.480 années-lumière de la Terre, ne brille pas comme elle le devrait. A intervalles irréguliers, son scintillement se réduit de manière brutale, comme si quelque chose passait devant l’étoile et bloquait ses rayons. Quelque chose comme une mégastructure d’origine artificielle qui tournerait autour de KIC 8462852.

L’astre a été découvert grâce au programme Planet Hunters, lancé par l’université de Yale en 2010, qui exploite les données du télescope spatial Kepler développé par la Nasa pour détecter des exoplanètes en observant les étoiles de l’univers. Habituellement, la baisse périodique du rayonnement d’une étoile permet de conclure à l’existence d’une planète en orbite autour de celle-ci. Mais dans le cas de KIC 8462852, ces modifications du scintillement sont totalement irrégulières.

Quelque chose bloque la lumière de KIC 8462852. Quelque chose d’unique, puisque parmi les 150.000 étoiles observées, elle est la seule à avoir ce comportement.

L’étoile dont rêve les chasseurs d’aliens…

“Cette découverte nous a laissé totalement perplexes. Pour chaque hypothèse soulevée, il y avait toujours un contre-argument,” poursuit Tabetha Boyajian. L’astronome a donc publié un article sur les possibles explications de cet étrange comportement et a contacté Jason Wright, un chercheur de l’université de Penn State spécialiste de la recherche de civilisations extraterrestres, pour avoir son avis.

La réaction de Wright a été immédiate: cette étoile ressemble en tout point au type d’astres qu’il recherche depuis des années. “Quand Tabetha Boyajian m’a montré les données, j’ai été stupéfait,” raconte-t-il à Slate. “Face à des données inexplicables, l’influence d’éventuels aliens doit toujours être la dernière hypothèse envisagée. Mais dans ce cas précis, ce que l’on observe ressemble à ce qu’on pourrait attendre d’une civilisation extraterrestre.”

Une hypothèse loin d’être vérifiée…

Boyajian et Wright restent toutefois prudents et l’existence d’une vie extraterrestre autour de KIC 8462852 est bien loin d’être vérifiée. “Nous nous devons de rester parfaitement sceptique,” précise Jason Wright. “Mais c’est une hypothèse.”

Quelle pourrait être la fonction d’une telle mégastructure si elle était construite par des extraterrestres ? Peut-être un immense système de panneaux solaires destinés à fournir ladite civilisation en énergie, imagine Jason Wright. Ce qui signifierait qu’il y a 1480 ans, quand Clovis régnait sur le Royaume des Francs, des aliens construisaient de gigantesques satellites capables de collecter l’énergie lumineuse de leur soleil. Où en seraient-ils aujourd’hui ?

mégastructure

Source : Le Blog de Merlin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *