Donald Trump remercie les électeurs noirs d’être restés à la maison le jour des élections

trump-électeurs noirs

À quelques jours de son investiture, Donald Trump a remercié les électeurs noirs d’être restés à la maison le jour des élections en l’aidant à vaincre Hillary Clinton.

Le président élu a exprimé sa gratitude aux électeurs noirs qui étaient restés à la maison le jour de l’élection, selon le New York Times, «parce qu’ils m’ont aimé, ou ils m’ont assez aimé qu’ils ont simplement dit : ‘Il n’y a pas de raison’.”

Ce commentaire faisait partie d’un certain nombre de remarques faites par le républicain à Washington mercredi soir lors d’un discours dans lequel il a également envoyé quelques tacles à ses alliés et critiques, et s’est moqué gentiment de l’homme établi pour être son vice-président.

Au lendemain de la défaite de Clinton, beaucoup ont souligné le fait qu’elle était incapable d’attirer autant d’électeurs afro-américains que Barack Obama comme l’une des raisons de son échec.

Bien que, la démocrate a remporté 88% du vote des afro-américains (contre 8% pour Trump) c’était bien moins que les 93% d’Obama en 2012.

électeurs noirs

La participation des électeurs est tombée au plus bas en 2016 (Image : Zach Gibson / Getty Images)

Cela a été en dépit du fait que le président actuel a dit qu’il prendrait comme une «insulte personnelle» le fait que les afro-américains ne votaient pas pour Clinton.

Mais le soutien à Trump parmi les afro-américains semblait mince sur le terrain avant les élections.

Il a été souligné que, lors d’un certain nombre de rassemblements, des blancs pouvaient être vus tenant des pancartes «Noirs pour Trump», ce qui semblait résumer le ridicule de la campagne.

Selon CNN, le taux de participation au vote était au plus bas depuis deux décennie, avec environ 55% des Américains qui se sont rendus aux urnes.

La participation des électeurs noirs de Clinton a chuté de plus de 11% par rapport à 2012, selon Forbes.

Au total, environ deux millions d’électeurs noirs qui ont soutenu Obama quatre ans auparavant n’ont pas réussi à se tourner vers Clinton, la baisse de la participation a peut-être même coûté à Clinton la Caroline du Nord.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *