Il n’y a pas de vidéo surveillance du “suicide” apparent d’Epstein : Rapport

Les forces de l’ordre ont déclaré dimanche qu’il n’y a pas de vidéo de surveillance du prétendu “suicide” d’Epstein.

vidéo-Epstein-suicide

Le “suicide” apparent du pédophile Jeffrey Epstein continue d’étourdir la nation.

Les responsables de l’application de la loi ont déclaré dimanche au New York Post qu’il n’y a pas de vidéo de surveillance du prétendu “suicide” d’Epstein au Metropolitan Correctional Center (MCC) à Lower Manhattan.

Alors qu’il y a des caméras dans l’aile 9 Sud où Epstein était détenu, des sources proches de la structure du MCC ont déclaré qu’elles visaient des zones à l’extérieur des cellules – pas à l’intérieur.

L’ancien procureur américain Preet Bharara n’était pas d’accord, tweetant : “Il devrait y avoir – et il y a presque certainement – une vidéo du suicide d’Epstein au MCC. On espère qu’elle est complète, concluante et garantie.”

Pendant ce temps, les deux gardiens de prison qui n’ont pas surveillé Epstein pendant sa mort suspecte auraient fait des heures supplémentaires “extrêmes” dans un contexte de pénurie de personnel au MCC. Des sources ont dit à Reuters que les gardes avaient violé la procédure normale en omettant de contrôler Epstein toutes les 30 minutes la nuit de son décès, qu’il soit ou non sous surveillance anti-suicide. Ils ont également violé la procédure normale en laissant le pédophile condamné seul sans compagnon de cellule.

Le procureur général de New York, Letitia James, qui a fait une tournée du MCC, a trouvé “très difficile de comprendre comment une telle chose a pu arriver”.

“Je crois comprendre qu’il aurait dû faire l’objet d’une surveillance anti-suicide et que les personnes sous surveillance sont placées dans une sorte de combinaison qui ne leur permettrait pas de se blesser ou de blesser les autres”, a dit Letitia James.

Bob Hood, ancien chef des affaires internes du Bureau des prisons, a déclaré au New York Times que la raison pour laquelle Epstein a été retiré de la surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 après l’incident du 23 juillet était “au-delà de mes forces”. “Un homme est mort. Le Bureau des prisons a laissé tomber.”, a dit Hood.

Un ancien détenu du MCC a déclaré samedi au New York Post qu’il aurait été impossible qu’Epstein se suicide. “Il n’y a aucune chance que cet homme se soit suicidé. J’ai passé trop de temps dans ces unités. C’est une impossibilité”, a déclaré l’ancien détenu anonyme. “Entre le sol et le plafond, il y a deux mètres et demi. Vous n’avez aucun moyen de vous connecter à quoi que ce soit. “

“Mais je crois fermement que Jeffrey Epstein ne s’est pas suicidé. Cela ne s’est tout simplement pas produit”, a-t-il conclu.

Une autopsie a été pratiquée dimanche, supervisée par le FBI, dans une pièce isolée de la succursale de Manhattan du bureau du médecin légiste, mais la cause et la manière dont Epstein est mort “est en attente d’informations supplémentaires en ce moment”, selon un communiqué de Barbara Sampson, médecin légiste en chef de New York City. Le FBI et le ministère de la Justice ont ouvert une enquête sur la mort d’Epstein.

Une détermination de la cause et de la manière de la mort d’Epstein interviendra probablement au début de la semaine prochaine, ont indiqué des sources au New York Post.

Lire aussi : «Clinton body count» en top des tendances sur Twitter, les démocrates blâment… la Russie

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *