Attentats à Paris : Le patron du Casa Nostra nie avoir vendu les images de la fusillade

casa

Dmitri Mohamadi, gérant de la pizzeria où cinq personnes ont été tuées par un terroriste le 13 novembre, assure à « Nice-Matin » que ce n’est pas lui qui a confié la vidéo au « Daily Mail »…

Le 13 novembre, un terroriste a fait feu sur le restaurant Casa Nostra, tuant cinq personnes. Le Daily Mail a diffusé les images de cet attentat, captées par la vidéosurveillance. Lundi, dans Le Petit Journal, un journaliste indépendant assurait que le patron de cette pizzeria du 11e arrondissement de Paris avait vendu ces extraits en échange de 50.000 euros. Dans des images tournées en caméra cachée, on voit notamment un homme conclure la transaction, une grosse liasse de billets en main.

Ce mardi, le gérant du Casa Nostra se défend dans une interview accordée à Nice-Matin. « J’étais dans ma cave à montrer des images à des journalistes. On m’a proposé de l’argent, beaucoup d’argent pour cette vidéo. (…) Plus de 50.000 euros », explique Dmitri Mohamadi. Il avance que ce n’est pas un journaliste duDaily Mail qui lui a fait cette proposition et qu’il a refusé car il ne voulait pas « gagner de l’argent sur le dos de ceux qui sont morts. Surtout pour l’image du restaurant”.

« Je n’ai pas vu la couleur de l’argent »

Interrogé sur les images diffusées dans Le Petit Journal il raconte : « On me voit en train de montrer une vidéo que j’ai filmée sur mon écran de téléphone. En fait, j’avais filmé les images de l’écran de vidéo surveillance avec mon portable. Après, tout le monde rentrait chez moi et j’ai appris qu’elle avait été vendue apparemment pour 50.000 euros. Et je n’ai pas vu la couleur de l’argent. »

Selon Dmitri Mohamadi, c’est donc quelqu’un d’autre qui a gagné de l’argent avec la vidéo. « J’ai un doute, je sais qui c’est », glisse-t-il sans donner plus de précision. Il accuse cependant « le journaliste qui a témoigné au Petit Journal », Djaffer Ait Aoudia : « Il est venu pour une interview et il voulait la vidéo. C’est le seul que j’ai fait entrer dans ma cave. C’est surtout lui qui m’a proposé de prendre de l’argent. Je lui ai dit que je n’en voulais pas. (…)  Il m’a poussé et m’a dit que c’était dommage de ne pas gagner cet argent-là. »

Le gérant du Casa Nostra dit vivre « très mal » la situation et n’exclut pas de porter plainte. Il a sollicité les conseils d’un avocat.

De son côté, le Daily Mail a légitimé l’achat de cette vidéo, en assurant qu’elle était « d’intérêt public ».

Source : 20 Minutes – Image : Laurent Cipriani/AP/SIPA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *