Notre-Dame : des Etats-Unis à l’Iran en passant par Moscou, le monde exprime sa solidarité avec Paris

La communauté internationale a réagi à l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Alors que Donald Trump a prodigué ses conseils, la Russie, l’Allemagne ou encore l’Iran ont témoigné leur solidarité avec la France.

paris-monde

L’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, l’un des symboles de la France dans le monde, a fait réagir sur la scène internationale. Les messages de solidarité de dirigeants ont afflué.

Vladimir Poutine a ainsi envoyé un télégramme au président de la République française Emmanuel Macron pour lui exprimer sa sympathie, au président personnellement et à tout le peuple français. «Notre-Dame est un symbole historique de la France, un trésor inestimable de la culture européenne et mondiale, un des principaux sanctuaires chrétiens. La tragédie qui a eu lieu la nuit dernière à Paris a eu un écho douloureux dans le cœur des Russes», a souligné le chef de l’Etat russe. Il a exprimé le souhait que la grande cathédrale soit reconstruite et a proposé d’envoyer en France les meilleurs spécialistes russes, «ayant une riche expérience dans la restauration des monuments du patrimoine mondial, y compris d’œuvres d’architecture médiévale».

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, s’est pour sa part dit «attristé» ce 16 avril au matin et a adressé ses pensées «aux Français et à tous les catholiques» : «Attristé que Notre-Dame […] soit partiellement détruite après avoir résisté pendant 800 ans aux guerres et à la Révolution. Nos pensées sont avec les Français et tous les catholiques», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le ministre des Affaires étrangères de la République islamique qualifie la cathédrale parisienne de «monument emblématique consacré à la prière de notre Dieu unique et qui nous a tous rapprochés à travers le chef-d’œuvre littéraire de Hugo».

Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière allemande, Angela Merkel, a tweeté pour elle en français : «La chancelière Angela Merkel : c’est avec une profonde tristesse que je suis les événements à Paris. Je suis peinée de voir ces terribles images de Notre-Dame, symbole de la France et de notre culture européenne, en flammes. Nos pensées vont à nos amis français.»

Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur italien, a eu une pensée pour les Français, soulignant que la croix de la cathédrale avait tenu bon malgré les flammes.

paris-monde

https://twitter.com/matteosalvinimi/status/1118050612430737408

La diplomatie belge a également exprimé sa solidarité : «Triste de voir un tel élément du patrimoine mondial en feu. Nous sommes solidaires avec nos amis français et les services d’incendie.»

Le Premier ministre britannique, Theresa May a aussi exprimé sa solidarité avec le peuple français : «Mes pensées vont au peuple français ce soir et aux services d’urgence qui luttent contre les terribles flammes à la cathédrale Notre-Dame.»

Parmi les messages envoyés, celui du président des Etats-Unis Donald Trump, qui a dit son effroi sur Twitter, tout en prodiguant un conseil : «C’est terrible de voir ce gigantesque incendie ravager la cathédrale Notre-Dame de Paris. Peut-être que des canadairs pourraient être utilisés pour l’éteindre. Il faut agir vite !»

Mais selon un tweet ultérieur de la sécurité civile française, une telle initiative aurait pu détruire le bâtiment : «Le largage d’eau par avion sur ce type d’édifice pourrait en effet entraîner l’effondrement de l’intégralité de la structure […] Le poids de l’eau et l’intensité du largage à basse altitude pourraient […] entraîner des dommages collatéraux sur les immeubles aux alentours.»

Lire aussi : «C’est des briques les copains» : le tweet d’une politique belge sur Notre-Dame indigne

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *