Un député LREM trouve normal de «ne pas dire la vérité» pour «donner de l’espérance aux Français»

Lors d’un débat sur Cnews portant sur les propos polémiques tenus dans le passé par la nouvelle porte-parole du gouvernement, un député LREM a estimé que les dirigeants ne devaient «pas dire la vérité» car la population avait besoin d’«espérance».

ne pas dire la vérité

Un poisson d’avril ? Invité le 1er avril sur Cnews, le député LREM de la 9e circonscription de l’Hérault, Patrick Vignal, a affirmé trouver tout à fait normal que la nouvelle porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, ait affirmé en 2017 à L’Express «J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président». Pour le parlementaire, s’offusquer que celle qui doit, selon la définition même donnée par l’exécutif sur son site internet«défendre, expliquer, promouvoir l’action conduite par le gouvernement», ait admis mentir intentionnellement pour défendre le chef de l’Etat, est problématique.

«On va être très clair : s’il faut dire la vérité aux Français, ça veut dire dix ans de sang et de larmes»

Après que Clément Viktorovitch, politologue et chroniqueur média s’intéressant à l’analyse des discours politiques, rappelait la sortie de Sibeth Ndiaye, et sa justification – à savoir que la phrase en question avait été sortie de son contexte – Patrick Vignal a souhaité mettre un terme au débat. A l’interrogation : «Est-ce normal de nommer un porte-parole gouvernemental qui a confié utiliser le mensonge pour défendre le président de la République», le législateur a fortement réagi.

«Vous voulez que je parle de dossiers importants ? De terrorisme ? Vous voulez dire la vérité aux gens ?»

«On va être très clair : s’il faut dire la vérité aux Français, ça veut dire dix ans de sang et de larmes», débute l’ancien adjoint au maire de Montpellier. «Vous voulez que je parle de dossiers importants ? De terrorisme ? Vous voulez dire la vérité aux gens ? Sur le chômage ?», poursuit encore Patrick Vignal.

«Le problème de la politique c’est pas de mentir, c’est de faire des choses», selon le député

Selon lui, l’important est en effet aujourd’hui de «donner une vision d’espérance aux Français». «Le problème de la politique c’est pas de mentir, c’est de faire des choses», illustre-t-il enfin à l’appui de son propos. Partant, Clément Viktorovitch a répliqué se réjouir que «la clarté soit faite». «Vous venez d’expliquer que non seulement le mensonge ne vous choquait pas en politique, mais que de surcroît il était justifiable quand il s’agissait de donner de l’espoir aux Français plutôt que de leur dire la vérité. […] On voit quel est votre logique politique !»

Une séquence que le chroniqueur a posté sur son compte Twitter, accompagné du commentaire : «Après [Sibeth Ndiaye] qui assumait de mentir pour protéger le président, voilà désormais un député En Marche [Patrick Vignal] qui trouve parfaitement normal de “ne pas dire la vérité” pour “donner de l’espérance aux français”. Très tranquillement. Mais sinon, tout va bien…»

Lire aussi : Remaniement : Qui est Sibeth Ndiaye, porte-parole qui a assumé «mentir pour protéger le président» ?

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *