Premiers blessés dans un accident avec une Google Car

Par Justin Pritchard,

Google Inc. a révélé jeudi que l’un de ses prototypes de véhicules autonomes a été impliqué dans un accident de la route pour la première fois.

Lors de la collision, un SUV Lexus que le géant de la technologie a équipé de capteurs et de caméras a été embouti dans la ville natale de Google : Mountain View, où plus de 20 prototypes autonomes ont été mis en circulation.

Les trois employés de Google à bord se sont plaints de douleurs mineures aux cervicales , ils ont été hospitalisés et ont pu retourner travailler peu de temps après, a dit Google. Le conducteur de l’autre voiture se plaignait également de douleurs cervicales et dorsales.

En Californie, une personne doit être derrière le volant d’une voiture autonome en test sur les routes publiques pour prendre le contrôle en cas d’urgence. Google envoie généralement un autre employé dans le siège du passager avant pour enregistrer les détails de la conduite sur un ordinateur portable. Dans ce cas, il y avait aussi un passager sur le siège arrière.

Google a investi massivement comme un pionnier des voitures autonomes, il croit que la technologie sera plus sûre et plus efficace que les conducteurs humains.

Ceci était le 14ème accident depuis six ans et environ 3 millions de kilomètres de test, selon l’entreprise. Google a dit que ses voitures n’ont causé aucune des collisions – quoiqu’en 2011 un salarié qui a pris une voiture pour effectuer un achat a embouti l’arrière d’un autre véhicule mais la Google Car n’était pas en mode auto-conduite.

Dans 11 des 14 accidents, Google a déclaré que c’est sa voiture qui été emboutie.

Dans un billet posté jeudi, le chef du programme de voiture autonomes de Google, Chris Urmson, a écrit que ses SUV “sont frappés étonnamment souvent» par des conducteurs distraits, peut-être des personnes qui regardent leurs téléphones.

“Le motif clair est l’erreur humaine et l’inattention,” a écrit Urmson. “Nous allons prendre tout cela comme un signal que nous commençons à comparer favorablement avec les pilotes humains.”

Dans un entretien téléphonique, Urmson déclaré que son équipe étudiait si ses voitures pouvaient faire quelque chose pour alerter les conducteurs distraits avant une collision. Un klaxon serait une possibilité, mais Urmson a dit qu’il craignait que cela pourrait ennuyer les résidents de Mountain View.

Selon un rapport d’accident que Google a déposé auprès du California Department of Motor Vehicles au sujet de l’accident du 1er juillet en Californie :

La voiture de Google roulait à environ 25 km/h en mode auto-conduite derrière deux autres voitures lorsque les trois véhicules ont approché une intersection avec un feu vert.

La première voiture a ralenti à un stop afin de ne pas bloquer l’intersection – le trafic de l’autre côté ne bougeait pas. La Google Car et l’autre voiture devant se sont aussi arrêtées.

En l’espace d’une seconde, un quatrième véhicule a embouti la voiture Google à environ 27 km/h. Des capteurs embarqués ont montré que l’autre voiture n’a pas freiné.

Le conducteur de cette voiture a rapporté des douleurs “mineures au cou et au dos.” Le pare-chocs arrière de la Google Cara été légèrement endommagé alors que le véhicule qui l’a heurté a perdu son pare-chocs avant.

La police de Moutain Viewest intervenue mais n’a pas déposé de rapport d’accident.

Source : ABC News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *