Almadén : Les mines de mercure Rothschild, agent de contrôle de la population


Le mercure est l’une des substances les plus toxiques sur Terre, un poison classique que l’on peut trouver dans la nature. Dans ses divers composés, il est connu pour causer la dépression, l’anxiété, les troubles neurologiques, les pensées suicidaires, les maladies chroniques, la fatigue et une série d’autres problèmes de santé. Il affaibli une personne de toutes les manières possibles, de manière hormonale, mentale et physique.

Historiquement, il a été extrait de son minerai de cinabre rouge, notamment en Espagne et dans le pays d’Europe centrale, la Slovénie. Il est utilisé dans les ampoules fluorescentes, les plombages dentaires au mercure et d’autres applications qui finissent toujours par empoisonner les gens.

Almadén

L’histoire du mercure est extrêmement pertinente pour nous aujourd’hui. C’est un produit chimique responsable d’une grande partie de la maladie que nous ressentons aujourd’hui, une maladie qui cause la dépression et les maladies neurologiques et qui est presque impossible à éliminer du corps, toxique en quantités extrêmement minuscules. Apprendre l’histoire du mercure nous indique un peu pourquoi il est mystérieusement répandu aujourd’hui.

Almadén

Cet article est le premier d’une série en deux parties, destinée à fournir des informations pour découvrir une possibilité.

Il est possible que le mercure soit considéré comme une sorte de poison caractéristique, un outil utile contre la population civile, par une élite de personnes dont les ancêtres royaux ont historiquement utilisé cette même substance pour empoisonner délibérément nos ancêtres de la classe civile.

En tant que poison de l’antiquité qui a été utilisé pour affaiblir et punir les serfs, les pauvres européens, voici une question.

Ce poison est-il encore utilisé comme un outil pour affaiblir et déprimer les masses aujourd’hui, comme les rois et les banquiers semblaient l’utiliser à l’époque ? Oui, les banquiers allemands et les rois espagnols pour être précis.

Voici l’histoire.

Que faisait la Couronne espagnole dans les années 1500, alors que la puissance coloniale conquiert brutalement l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud ?

Almadén

La Couronne espagnole faisait des profits en utilisant des travailleurs esclaves, des prisonniers et induit les gens en erreur pour extraire le mercure des mines d’Almadén. Cette région du centre ouest de l’Espagne était la plus grande mine de mercure du monde en volume de production, produisant environ 250 000 tonnes métriques de mercure au cours des 2 000 dernières années.

D’origine romaine, la ville d’Almadén a été capturée en 1151 par Alphonse VII, et elle a été donnée aux Chevaliers de l’Ordre de Calatrava.

Almadén

Les Romains utilisaient le cinabre pour le pigment rouge bien qu’il soit extrêmement toxique, le minerai de mercure. Comme de nombreux aspects du système dans lequel nous nous trouvons semblent trouver leur origine dans la Rome antique, ils ont aussi convaincu la population civile d’y être exposée.

Les Romains punissaient les gens en les envoyant dans des mines de mercure. Selon une page académique de Dartmouth.edu :

“Les Romains utilisaient leurs mines de mercure comme institutions pénales pour les criminels, les esclaves et autres indésirables. Les gardiens ont été parmi les premiers à reconnaître qu’il y avait une forte probabilité que les prisonniers s’empoisonnent et évitent aux gardiens d’avoir à procéder à des exécutions formelles. Le mercure est principalement un poison neurologique, causant des tremblements, des changements d’humeur extrêmes et éventuellement, une perte de l’ouïe et une vision restreinte. Certaines formes d’empoisonnement au mercure causent également des dommages au foie et aux reins. La durée de vie d’un travailleur dans ces mines était tragiquement courte.”

Voici une question qui a été omise de nos manuels d’histoire : qui a donné à la Couronne espagnole l’argent pour conquérir l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud ?

Almadén

Les banquiers allemands ont donné de l’argent à la Couronne espagnole, et en échange, les banquiers allemands connus sous le nom de Fuggers d’Augsbourg administraient les mines pendant les années 1500 et 1600 en échange de prêts accordés à l’Espagne.

Le mercure était précieux dans les années 1500 et 1600, parce qu’il était utilisé pour extraire les autres métaux du minerai d’or et d’argent, pour extraire et purifier efficacement l’or et l’argent par un procédé connu sous le nom d’amalgame.

Le mercure était nécessaire pour que ces matériaux essentiels, l’or et l’argent, aient de la valeur : ces banquiers allemands étaient donc prêts à financer en partie la destruction coloniale des Amériques par les Espagnols en exploitant ces mines de mercure.

Les banquiers allemands et les rois espagnols voulaient donc extraire le mercure d’Almadén : mais ils ne voulaient pas aller personnellement dans ces mines et s’empoisonner avec quelque chose qui cause la dépression et des troubles neurologiques, quelque chose qu’il est presque impossible d’enlever du corps. Les pauvres ne savaient peut-être pas qu’il était toxique, mais les riches le savaient certainement.

Au lieu de cela, ils ont envoyé des prisonniers, des esclaves et des gens du peuple qui ont été dupés dans le travail. Les pauvres qui n’avaient pas d’autres moyens de subvenir aux besoins de leur famille ont été forcés de travailler dans les mines d’Almadén.

Almadén

En 1566, les banquiers allemands (les Fuggers) ne parviennent pas à respecter les quotas de production dans les mines de mercure. En réponse, 30 prisonniers ont été envoyés par le roi d’Espagne pour travailler à Almadén. En 1583, ce nombre est passé à 40.

Les prisonniers, connus sous le nom de “forzados”, ont été sélectionnés parmi un groupe de condamnés en attente de transport vers les galères depuis la prison de Tolède.

Bien que le roi ait insisté sur le fait que les conditions de vie dans les mines étaient bonnes, entre 1566 et 1593, 24% des condamnés sont morts avant la date de leur libération.

Une mort lente et atrocement douloureuse, accompagnée d’une folie de type Alzheimer, a été transmise à ces prisonniers, résultat de l’empoisonnement au mercure. Les prisonniers ont éprouvé de graves douleurs dans le corps, une perte de santé mentale, des membres tremblants, une dépression, de l’anxiété et pire encore. Presque tous les hommes des fours encore plus dangereux sont morts de l’empoisonnement.

Les esclaves importés d’Afrique du Nord étaient également sujets à l’empoisonnement dans les mines et en 1613, les esclaves se joignaient aux forzados dans un rapport de deux pour un.

La concession de Fugger a été annulée en 1645 et le gouvernement espagnol a repris les mines.

Tous les derniers criminels capitaux devaient être envoyés dans les mines d’Almadén par ordre du tribunal en 1749, mais comme il y avait tant de gens, cette sentence définitive a été annulée en 1751.

En 1801, l’établissement pénitentiaire d’Almadén est fermé. Pourquoi ? Parce que la classe dirigeante a réussi à faire oublier aux gens que le mercure est toxique.

Quelque chose a commencé à se produire dans les années 1800, lorsque la classe dirigeante a fait oublier aux civils que le mercure était toxique, ou du moins oublier que sa toxicité était un problème crucial.

Le mercure a été délibérément donné aux gens comme médicament dans le monde occidental pour “déplacer la maladie d’origine”. C’était à l’époque de la “médecine” allopathique où les sangsues, le mercure, le plomb et d’autres métaux toxiques étaient donnés aux gens et qu’ils appelaient cette médecine.

C’est ainsi que des travailleurs sont venus volontairement s’empoisonner à Almadén.

C’est là que ça devient fou : la Rothschild Bank loue indéfiniment la mine d’Almadén en 1835. La Rothschild Bank avait auparavant obtenu la mine de mercure en Slovénie, connue à l’époque sous le nom d’Idrija.

Almadén

Almadén

La société Rothschild avait le monopole du mercure jusqu’à la découverte de l’horrible New Almaden en Californie, et c’est exactement au moment où les médecins ont commencé à empoisonner les gens avec du mercure pour prétendument guérir la maladie.

Almadén

Les médecins empoisonnent encore aujourd’hui des gens avec du mercure pour prétendument guérir des maladies.

Le mercure est encore présent dans certains, toujours dans le vaccin standard de Sanofi par exemple, malgré les mythes populaires selon lesquels le mercure n’est plus présent.

Almadén

Almadén

Almadén

Cet article propose une théorie selon laquelle, tout au long de l’Antiquité, les pouvoirs en place connaissaient les attributs du mercure induisant la dépression et contrôlant les civils, et ils ont délibérément empoisonné les gens avec cette substance pour les rendre dociles et complices, ou parfois pour les punir.

Cette théorie soutient que les Rothschild avaient le monopole du mercure dans les années 1800, en partie parce qu’ils voulaient convaincre la population civile de le consommer.

C’est un fait historique irréfutable que pendant l’époque où les médecins donnaient du mercure aux patients, la firme Rothschild avait le monopole du mercure provenant d’Almadén et d’Idrija, ce qui signifie qu’ils avaient un rôle dans l’empoisonnement des civils avec ce mercure.

Je crois que ce n’est pas un accident, et ce n’était pas un accident que le plomb était présent dans la vaisselle, l’argenterie et les choses avec lesquelles les gens se nourrissent.

Le mercure est une substance que la famille royale et le peuple au pouvoir ont préféré empoisonner les civils depuis l’antiquité, et il continue encore aujourd’hui selon une pratique socialement acceptable et physiquement préjudiciable.

Qu’il s’agisse d’amalgames dentaires au mercure ou de vaccins chargés de mercure, nous pourrions aussi bien être encore aujourd’hui à Almadén, comme certains de nos ancêtres.

(Crédits images : en.wikipedia, wikiwand, ncbi, pinterest, dakotamatrix, yosemite, googlemaps, rothschildarchive, history.ac.uk, thebhc, pinterest, smithsonian, westernfictioneers)

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *