Einstein craignait que la science ne puisse pas expliquer “le Maintenant”


Vous êtes en train de lire ces mots maintenant.

Einstein-moment-présent

Nous pouvons dire cela même si nous ne savons pas quand vous lirez ceci. On ne peut pas dire si vous avez lu cette ligne hier ou demain, mais on dit qu’en ce moment, vous lisez le mot “maintenant”. C’est ainsi que le “maintenant” est spécial. Et pourtant, malgré toutes les pensées qui ont été consacrées au temps, la science ne considère pas le “maintenant” comme différent du futur ou du passé. Ne nous croyez pas sur parole – Albert Einstein lui-même s’est débattu avec cette énigme.

L’inquiétude d’Einstein

En 1963, le philosophe Rudolf Carnap se souvient d’une conversation qu’il a eue avec Einstein au sujet de ce qu’Einstein appelait “le maintenant”. “Une fois, Einstein a dit que le problème du Maintenant l’inquiétait sérieusement”, a écrit Carnap. “Il a expliqué que l’expérience du présent signifie quelque chose de spécial pour l’homme, quelque chose d’essentiellement différent du passé et de l’avenir, mais que cette différence importante n’existe pas et ne peut pas exister en physique. Que cette expérience ne puisse pas être saisie par la science lui a semblé être une question de résignation douloureuse mais inévitable.” Il soupçonnait, poursuit Carnap, “qu’il y a quelque chose d’essentiel dans le Maintenant qui est juste en dehors du domaine de la science”.

Les scientifiques ont à peine touché au concept du temps jusqu’à l’arrivée d’Einstein. Bien qu’il n’ait pas pu expliquer le temps lui-même, il a montré des choses particulières à son sujet : que, pour un observateur immobile, le temps s’écoule plus lentement vers un objet en mouvement et que plus la force de gravité est grande, plus le temps s’écoule lentement. Mais lui – et personne depuis – n’a pu expliquer ce qui rendait le moment présent objectivement différent du passé ou de l’avenir.

Qu’est-ce qui ne va pas avec le Maintenant ?

Une grande partie de ce puzzle se résume au fait que la science est centrée sur la réalité objective, et le moment présent est défini par votre expérience de celle-ci. Pour cette raison, certains scientifiques disent que le moment présent n’existe pas du tout.

Dans un article pour Nature, le physicien N. David Mermin a rappelé que lorsqu’il a dit à un autre physicien qu’il écrivait sur “le Maintenant”, le physicien a répondu : “Ah, vous allez expliquer pourquoi nous avons tous cette illusion.” Dans son article, Mermin a répondu que le moment présent n’est pas une illusion, mais la preuve que nous devons inclure l’expérience personnelle dans la description physique du monde par la science. Nous n’avons pas le choix : Chaque observation scientifique est filtrée d’une manière ou d’une autre par notre expérience humaine, que ce soit la façon dont nos yeux fonctionnent ou les bizarreries de notre cerveau.

Richard Muller, un autre physicien qui a réfléchi à cette énigme, pense que la science du XXIe siècle en est au même stade de compréhension du présent qu’elle l’était au début du XXe siècle pour comprendre la gravité. Einstein voulait trouver une formule unique qui unifierait toutes les forces de l’Univers, mais il ne pouvait pas. C’est parce qu’il y avait plusieurs autres forces que nous n’avions pas encore découvertes ; maintenant, nous nous rapprochons enfin de l’explication de la gravité.

De même, maintenant que nous comprenons mieux comment l’Univers fonctionne dans l’espace et dans le temps, nous avons peut-être les outils pour comprendre le Maintenant. Que cette compréhension parvienne à la vérité objective ou donne plus de crédit à l’expérience individuelle, il ne nous reste plus qu’à attendre jusque-là.

Lire aussi : L’un des plus grands regrets d’Einstein s’est avéré utile après tout

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *