Voulez-vous améliorer le souvenir de vos rêves ? Voici comment procéder


Qu’il s’agisse de voler à travers les nuages avec Danny DeVito, de combattre des sorcières sur des balais avec Optimus Prime ou d’avoir les larmes aux yeux avec un être cher disparu, c’est toujours amusant de se rappeler ses rêves.

Comment se fait-il que certaines personnes semblent toujours se souvenir de leurs rêves et d’autres non ? Et y a-t-il un moyen d’avoir un meilleur souvenir de vos rêveries nocturnes ?

L’univers des rêves

Les rêves sont encore mystérieux pour les scientifiques comme pour les rêveurs, mais la recherche révèle qu’il pourrait y avoir des différences fondamentales entre ceux qui se souviennent de leurs rêves et ceux qui n’en ont pas.

Tout d’abord, il y a le sexe. Les chercheurs ne savent pas pourquoi, mais la professeure de psychologie de Harvard et auteure de The Committee of Sleep, la Dre Deirdre Leigh Barrett, a déclaré à Mental Floss en 2018 que les femmes ont tendance à se rappeler leurs rêves plus souvent que les hommes. Cela pourrait être dû à des différences entre les sexes lorsqu’il s’agit de l’intérêt pour les rêves ou à des différences hormonales ou biologiques. L’âge est également un facteur : Tout comme pour le phénomène de déjà vu, le souvenir des rêves a tendance à culminer dans la vingtaine, puis à s’effondrer avec l’âge.

Et puis il y a la personnalité. “Les gens qui ont un esprit plus psychologique ont tendance à se rappeler davantage de leurs rêves, et ceux qui sont plus pratiques et qui se concentrent davantage sur l’extérieur ont tendance à se souvenir moins bien”, explique la Dre Barrett. Mais certains facteurs dans le souvenir de vos rêves peuvent être moins déterminés par qui vous êtes et plus influencés par la façon dont vous dormez.

Selon un article paru dans “On the Brain” de la Harvard Medical School, ceux qui s’endorment et se réveillent lentement sont plus susceptibles de se rappeler leurs rêves. Quand vous vous endormez progressivement, vous entrez dans l’hypnagogie, une période d’“hallucinations visuelles, auditives et physiques oniriques qui se produisent juste au début du sommeil”. Une période de rêve plus régulière se produit lorsqu’un dormeur entre dans le sommeil paradoxal, une phase prête à rêver qui s’accompagne de changements physiologiques dans la fréquence cardiaque, la tension artérielle et la respiration. Vers la fin du sommeil paradoxal, le corps se prépare à se réveiller ou à reprendre le cycle du sommeil. Ceux qui se réveillent vers la fin d’une phase de sommeil paradoxal sont plus susceptibles de se souvenir de leurs rêves.

Dans le cadre d’une étude publiée dans Frontiers in Psychology en 2013, les chercheurs ont remis à 36 personnes un questionnaire sur la mémoire des rêves, puis ont analysé leur activité cérébrale lorsqu’elles étaient éveillées et endormies. Au cours de l’analyse, les participants ont écouté divers sons musicaux et ont parfois entendu leur propre nom. Les résultats ont montré que les personnes qui se souviennent de leurs rêves presque tous les jours et celles qui se souviennent peu (celles qui ne se souviennent que d’un ou deux rêves par mois) peuvent être différentes même lorsqu’elles sont éveillées.

Lorsqu’elles dormaient, les personnes qui se rappelaient le plus ou le moins de choses montraient des changements semblables dans l’activité cérébrale en réponse à l’audition de leur nom. Cependant, lorsqu’elles étaient éveillées, les personnes qui se rappelaient beaucoup ont montré une plus grande diminution de la réponse des ondes alpha à leur nom. Les scientifiques pensent que cette diminution des ondes alpha signifie que le cerveau des personnes qui se rappellent beaucoup devient plus actif lorsqu’elles entendent leur nom lorsqu’elles sont éveillées, ce qui suggère que leur cerveau pourrait être plus réactif aux sons et autres stimuli en général.

La mémoire, toute seule au clair de Lune

Si vous voulez vous souvenir de vos rêves et que vous n’en avez jamais eu auparavant, l’espoir n’est pas perdu. Les scientifiques pensent que quelques astuces simples pourraient vous aider à devenir un meilleur rêveur.

En 2017, Robert Stickgold, professeur à la faculté de médecine de Harvard et expert en sommeil, a fait au New York Times des déclarations assez audacieuses sur le rêve. En suivant son régime pour la mémoire des rêves, Stickgold a dit : “Je prédis que 80 % des personnes ayant initialement déclaré ne jamais rêver diraient qu’elles le font maintenant.”

Voici les trois principales choses qu’il a recommandées :

  1. Buvez trois verres d’eau pleins – Mais pas de bière ou de vin puisqu’ils suppriment le sommeil paradoxal – et dormez ensuite. Vous vous réveillerez plus souvent, et comme nous le savons, cela pourrait vous aider à vous souvenir de vos rêves.
  2. Mettez rêver sur votre liste de choses à faire – Répétez la phrase “Je vais me souvenir de mes rêves” trois fois avant de vous endormir. Votre cerveau aime travailler sur des choses importantes avant de dormir, et cette habitude renforce le fait de rêver en priorité. Assurez-vous d’avoir un stylo et du papier à côté de votre lit au cas où vous auriez besoin de vous souvenir de ce dont vous venez de rêver.
  3. Réveillez-vous lentement ! – La pire chose que vous puissiez faire est de vous réveiller, de vous tourner vers votre partenaire et de lui dire : “Je viens d’avoir le rêve le plus cool.” Faites cela et vous pourriez l’oublier pour toujours. Au lieu de cela, restez à moitié endormi et rejouez vos rêves du mieux que vous pouvez. La relecture vous aidera à stocker la mémoire différemment afin que vous puissiez vous en souvenir longtemps..

Si les mantras et les réveils fréquents ne sont pas votre truc, la science montre aussi que vous pouvez faire de petits changements pour améliorer le souvenir de vos rêves. Tout d’abord, la partie la plus importante du rêve est le sommeil. Plus vous dormez longtemps, plus vous avez de temps de sommeil paradoxal, et plus vous avez d’occasions de rêver et de vous souvenir. N’oubliez pas que les périodes de sommeil paradoxal s’allongent pendant la nuit, alors si vous dormez pendant quatre heures au lieu de huit, vous perdez 80 % du temps dont vous rêvez. Essayez de vous réveiller le plus tard possible et de sauter un épisode ou deux sur Netflix avant de vous coucher.

Selon la Dre Barrett, se souvenir vraiment bien peut même être aussi simple que d’y penser. Lisez un livre sur les rêves – ou, hé ! Il suffit de lire cet article !

Lire aussi : Rêve lucide : Les scientifiques valident «la technique pour contrôler vos rêves»

Source : Curiosity – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *