Le dolmen de Soto : Le “Stonehenge” souterrain spectaculaire

Une structure souterraine géante connue sous le nom de dolmen de Soto commence enfin à révéler ses secrets.

dolmen de Soto

Cette gigantesque structure souterraine vieille de 6000 ans est souvent appelée Stonehenge et son histoire ancienne est fascinante. L’ancien dolmen a été enterré sous un monticule de 60 mètres de diamètre.

Le dolmen de Soto est unique à bien des égards et l’ancienne structure reste une énigme. Quel était le but du dolmen de Soto ? Comment a-t-il été construit ? Pourquoi seules quelques personnes ont été enterrées dans ce grand complexe souterrain ?

dolmen de Soto

Découverte en 1922 par Don Armando de Soto, la structure souterraine est située à Zancarrón, dans la municipalité de Trigueros (Huelva) au sud-ouest de l’Espagne.

Des études récentes du dolmen de Soto révèlent que l’histoire de ce lieu est remarquable.

“S’il avait été situé au Royaume-Uni, par exemple, ce serait déjà l’un des sites touristiques les plus visités. C’est tout simplement spectaculaire”, dit Mimi Bueno-Ramírez, professeur de préhistoire à l’Université Alcalá de Henares à Madrid.

Grâce à la technologie moderne, les scientifiques ont découvert des dessins anciens sur les pierres. Ils représentent des figures portant des haches, des bâtons et des poignards. Comme le rapporte El Pais, “beaucoup de figures sont représentées par des dessins géométriques rouges et noirs, sur fond blanc”.

“Il n’y a pas un seul monument mégalithique en Europe qui ait autant de figures armées sur ses murs”, dit Bueno-Ramírez.

A l’intérieur du monticule, des experts ont trouvé un atelier de travail des métaux datant de 3000 ans avant J.-C., ce qui indique que les dessins des armes ont coïncidé avec la découverte de la métallurgie.

Le monticule est entouré d’un “cercle de pierres d’un diamètre de 65 mètres À l’intérieur, il y a une galerie composée de 63 piliers en pierre, une dalle frontale et 30 autres pierres qui la recouvrent. Un passage souterrain, mesurant 21,5 mètres, commence étroit puis s’élargit à trois mètres de largeur et de hauteur lorsqu’il atteint l’arrière du monument.”

Le but du dolmen de Soto est inconnu, mais il s’agissait probablement d’une nécropole.

C’est troublant que très peu de gens aient été enterrés ici. D’après les premiers rapports, “seulement huit corps ont été enterrés en sept endroits différents. Ils apparaissent tous accroupis près du mur, chacun d’eux avec un orthostate sur lequel il y a quelques gravures représentant l’image du défunt, son signe totémique protecteur ou certaines de ses armes.”

“Ils ont démantelé un cercle précédent [comme ce fut le cas avec Stonehenge en Angleterre] et l’ont transporté à l’intérieur du monticule. Nous ne connaissons pas leurs raisons, mais la plus plausible est qu’il [le dolmen] était le centre d’une grande nécropole”, explique Bueno-Ramírez.

dolmen de Soto

Les pierres étaient beaucoup plus hautes que le monticule. Les roches ont été taillées et ciselées pour pouvoir être transportées sous terre.

“Le cas le plus frappant est celui de la pierre tombale. Elle paraissait très fragmentée près du sommet, certains des dessins anciens ont même été coupés. Nous avons réussi à montrer que cette pierre devait mesurer environ six mètres de haut”, explique Bueno-Ramírez.

Le dolmen de Soto n’a pas seulement été utilisé par son constructeur, mais aussi par les cultures anciennes qui ont vécu plus tard dans cette région. Le professeur Bueno-Ramírez a dit que les habitants les plus récents du complexe ont voulu marquer le monument antique “pour renforcer leur prestige”.

Si nous avions accès aux anciens corps trouvés sur le site, nous pourrions en apprendre davantage sur cet endroit fascinant. Malheureusement, les huit corps et leurs effets personnels ont été enlevés du dolmen de Soto et transportés au Royaume-Uni. On ne sait pas où ils se trouvent et comme l’a dit le professeur Bueno-Ramírez, il est dommage que ces restes humains et artefacts n’aient jamais été analysés.

Une partie de l’histoire du dolmen De Soto a été perdue.

Lire aussi : Göbekli Tepe : À l’intérieur du premier temple connu au monde

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *