Les écrits d’Einstein : De nouveaux documents inédits rendus publics


Plus de 100 nouvelles pages des écrits d’Einstein, y compris les calculs perdus depuis longtemps, ont été rendues publiques.

  • L’Université hébraïque rend publiques 110 nouvelles pages des écrits d’Einstein.
  • Parmi les écrits se trouve une célèbre page manquante de calculs sur la théorie du tout.
  • D’autres articles d’Einstein parlent de politique et d’observations personnelles.

Il est facile de se demander ce qu’Einstein, l’un des esprits les plus brillants du monde, aurait pu trouver s’il avait vécu plus longtemps. Peut-être qu’il aurait découvert la théorie encore insaisissable de tout – ce qui n’est pas un exploit improbable pour le créateur d’idées aussi transformatrices que la théorie de la relativité. Cette conjecture a reçu un coup de pouce récemment lorsque l’Université hébraïque de Jérusalem a publié 110 nouvelles pages écrites par Einstein, certaines d’entre elles contenant des calculs précédemment manquants. Celles-ci portaient sur les 30 années d’efforts du célèbre scientifique pour créer une explication convaincante de la façon dont tout fonctionne dans l’Univers.

Une grande partie des papiers non dévoilés est composée de 84 feuilles de calculs mathématiques d’Einstein de 1944 à 1948, montrant un aperçu de son travail qui n’est pas encore pleinement apparent. Ils ont été examinés par le professeur Tilman Sauer de l’Université de Mayence, mais seulement à titre préliminaire. Un point d’intérêt particulier est l’annexe manuscrite de huit pages, jamais publiée, d’un article scientifique sur la théorie du tout, envoyée par Einstein à l’Académie prussienne des sciences en 1930. Bien que des copies de l’annexe aient déjà été trouvées par des chercheurs, une page clé de l’annexe a été considérée comme perdue jusqu’à maintenant.

Hanoch Gutfreund, professeur de physique et conseiller scientifique des archives Einstein de l’université, explique que “dans les copies que nous avions, il manquait une page, et c’était un problème. C’était un puzzle. Et à notre grande surprise, à notre grand plaisir, cette page est maintenant là. C’est arrivé avec le nouveau matériel”.

L’Université hébraïque, qui a acquis la nouvelle collection grâce à un don à la fondation Crown-Goodman de Chicago, a qualifié cet article de découverte “d’une des nombreuses tentatives d’Einstein d’unifier les forces de la nature en une seule théorie et il a consacré les 30 dernières années de sa vie à cet effort”.

écrits d'Einstein

Un homme examine l’un des manuscrits d’Albert Einstein exposés à l’Université hébraïque hébraïque Givat Ram de Jérusalem le 6 mars 2019

Parmi les autres informations intéressantes contenues dans le nouveau trésor des écrits d’Einstein, on peut citer sa prémonition selon laquelle les nazis s’approprient l’Europe, telle qu’exprimée dans une lettre à son fils Hans Albert en 1935 :

“J’ai lu avec une certaine appréhension qu’il y a tout un mouvement en Suisse, initié par les bandits allemands”, écrit Einstein. “Mais je crois que même en Allemagne, les choses commencent à changer lentement. Espérons qu’il n’y aura pas d’abord une guerre en Europe… le reste de l’Europe commence maintenant à prendre enfin la chose au sérieux, surtout les Britanniques. S’ils étaient tombés durement il y a un an et demi, ça aurait été mieux et plus facile.”

Parmi les documents figurent également des lettres du scientifique, dont le 140e anniversaire a été célébré cette année, à son ami Michele Besso, décrivant une “glorieuse” idée pour l’absorption et l’émission de lumière par les atomes qui était fondamentale dans la technologie laser.

Pour mieux comprendre le contexte et l’application des nouveaux calculs d’Einstein, les Archives d’Einstein de l’Université hébraïque, qui possèdent la plus vaste collection au monde de documents relatifs à Einstein, collaborent avec le professeur Diana Kormos-Buchwald du projet Einstein Papers du Caltech.

Découvrir la Théorie du Tout serait le couronnement de l’art moderne…

Lire aussi : Ce qu’Einstein voulait dire par “Dieu ne joue pas aux dés”

Source : Big Think – Traduit par Anguille sous roche


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *