Les secrets de l’Atlantide perdue de la Grande-Bretagne cachés sous la mer du Nord depuis 7500 ans bientôt découverts

les secrets-atlantide

Doggerland, comme on l’appelait, était une grande étendue émergée qui abritait des dizaines de milliers de familles vivant à l’âge de pierre, et il est supposé être un musée préhistorique de l’Europe.

La montée des eaux a pris les maisons de la communauté il y a environ 7500 ans, mais maintenant, grâce à la technologie 4D et des spécialistes, les archéologues prévoient de rechercher comment la vie était sur la vaste région perdue avant qu’elle ne devienne une partie de l’océan.

Le professeur Vince Gaffney, de l’université de Bradford, qui coordonne une équipe d’enquêteurs, a déclaré : “Les seules zones peuplées sur la Terre qui n’ont pas encore été explorées en profondeur sont celles qui ont été perdues sous la mer”.

“Ce projet permettra de développer des technologies et des méthodologies que les archéologues du monde entier pourront utiliser pour explorer des paysages similaires, y compris ceux qui sont autour de l’Amérique.”

Le terrain antique est devenu progressivement submergé par des calottes glaciaires fondantes après la dernière période glaciaire entre 18 000 av. J-C et 5 500 av. J-C.

Le lieu est devenu une petite île avant d’être totalement submergé.

plongeurs-doggerland

Des plongeurs trouvent les restes de Doggerland

Repr-sentation-artistique-mesolithic

Représentation artistique de la vie mesolithic

Cependant, la découverte a été faite il y a trois ans par des plongeurs d’une compagnie pétrolière travaillant comme chercheur à l’université de St Andrews.

L’équipe pense qu’il s’agit de l’époque mésolithique et espère trouver des preuves comme les outils en silex qui ont été utilisés ainsi que les animaux et les plantes qui auraient pu vivre dans ce lieu.

Le chercheur Dr Simon Fitch a déclaré : “Ce projet offre la possibilité d’explorer un vaste paysage européen submergé et un ancien bastion de la période mésolithique”.

“Des données révolutionnaires recueillies pourront fournir de nouveaux éclairages sur la vie et les territoires des personnes pendant cette période et révolutionner notre compréhension archéologique de cette période.”

Une fois découvert, des climatologues, des archéologues et des géophysiciens pourront cartographier le terrain autrefois occupé à travers deux vallées submergées tendant de l’Écosse au Danemark.

Ils ont maintenant l’intention de faire une nouvelle carte montrant comment le terrain était et des échantillons des sédiments de la mer seront prélevés.

Le projet est financé grâce à une subvention de 1,8 million de livre sterling par le Conseil européen de la recherche.

Source : Daily Express par Jon Austin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *