L’Homme se serait établi en Australie il y a 65 000 ans

65 000 ans

Une étude publiée dans la revue Nature situe l’arrivée de l’Homme moderne sur le continent australien il y a 65 000 ans, soit 5000 ans plus tôt qu’on ne le pensait.

La question de savoir quand les premiers Hommes sont arrivés en Australie fait l’objet d’un débat animé parmi les archéologues depuis de nombreuses années. Et pour cause, la réponse à cette question pourrait avoir des conséquences importantes concernant notre évolution. L’Australie n’était pas visible à l’horizon, sa colonisation implique forcément un raisonnement complexe menant les Hommes à braver les eaux pour explorer le monde. De précédentes estimations oscillaient entre 60 000 et 45 000 ans. Mais de nouvelles fouilles menées par Chris Clarkson, de l’université du Queensland, en 2015 sur le site de Madjedbebe, dans le nord de l’Australie, repoussent de 5000 ans les précédentes estimations.

Le site avait déjà été fouillé en 1989, menant à la découverte d’artefacts estimés à entre 50 000 et 60 000 ans. Mais certains archéologues se sont montrés réticents quant à la fiabilité de ces datations et estimaient que ces objets avaient pu être déplacés ou falsifiés suite aux piétinements des animaux. De nouvelles fouilles ont néanmoins permis la mise au jour plus de 10 000 objets façonnés par l’homme, dont des outils en pierre taillée, des meules et des haches vieux de 65 000 ans selon la datation des chercheurs. « Nous pouvons maintenant dire avec certitude que les hommes sont arrivés en Australie il y a 65 000 ans », explique à l’AFP Chris Clarkson, coauteur de l’étude. Pour l’équipe d’archéologues, il est évident que la population présente sur ce site était « technologiquement sophistiquée ». « Le site contient la plus vieille hache emmanchée du monde, les outils de meulage les plus anciens d’Australie et des éléments de pointes en pierre finement taillées ayant pu servir pour des lances », note l’archéologue.

Avec les nouvelles dates, les chercheurs estiment aujourd’hui que les premiers Hommes sont arrivés en Australie avant l’extinction de la mégafaune australienne. L’Australie abritait en effet à cette époque des kangourous d’une demi-tonne, des lézards longs de huit mètres ou encore des tortues de la taille d’une petite voiture. On estime aujourd’hui 85 % de ces animaux ont disparu il y a environ 45 000 ans, soit 20 000 ans après l’arrivée supposée des premiers Hommes qui pourraient bien avoir leur part de responsabilité dans cette affaire.

Par ailleurs, même si la distance entre les îles de l’Asie du Sud-Est et l’Australie était à l’époque plus courte, cette nouvelle découverte témoigne de « la première grande traversée maritime de l’humanité », note le chercheur. Il aura donc fallu du cran à ces Hommes et une bonne dose de curiosité pour se lancer vers ainsi l’inconnu, ces derniers ne distinguant au départ aucune terre à l’horizon.

Source : SciencePost


1 Commentaire

  1. Bremin

    il est intéressant de remarquer, qu’en 65000 ans, ils n’ont établi aucune civilisation, n’ont progressé en rien, n’ont rien construit, créés, inventés, pas même l’écriture.
    Pourtant le pays est immense, regorge de ressources de bases, alors que sur les 10 derniers milliers d’années , se sont construites les civilisations égyptiennes, Perses, indiennes , chinoises, aztèques et incas, romaines, grecques, et l’immense civilisation Européenne… mais bien sur, il est interdit de comparer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *