Textes Anciens : Un énorme monde souterrain sous les Pyramides de Gizeh ?


Y a-t-il vraiment un monde souterrain sous les pyramides de Gizeh ?

Si nous jetons un coup d’œil aux textes anciens écrits il y a des milliers d’années, nous découvrons des détails incroyables d’un monde perdu depuis longtemps, caché sous nos pieds.

Comme si les Pyramides du plateau de Gizeh et le Sphinx n’étaient pas assez fascinants, il y a de nombreux récits de tunnels secrets, de passages et de chambres situés sous le plateau de Gizeh. Certaines de ces chambres datent de plus de 15 000 ans.

C’est un monde souterrain massif, tenu à l’écart de la société, caché des livres d’histoire.

En fait, toute la région de Memphis (Gizeh) serait couverte de chambres souterraines et de pièces secrètes.

Non loin de Gizeh, à l’oasis de Fayoum, Hérodote décrivit un jour l’existence d’un labyrinthe incroyable qui, selon ses écrits, était “une merveille infinie pour moi”.

Cet ancien labyrinthe était selon Hérodote d’une taille impressionnante, et contenait jusqu’à 1500 pièces, et des chambres souterraines qui étaient déjà interdites à l’époque.

Cette ancienne structure laissa Hérodote stupéfait, et il fut contraint d’écrire à ce sujet :

“J’y ai vu douze palais régulièrement disposés, qui communiquaient entre eux, parsemés de terrasses et disposés autour de douze salles. Il est difficile de croire qu’ils sont l’œuvre de l’homme, les murs sont couverts de figures sculptées, et chaque cour est délicatement construite en marbre blanc et entourée d’une colonnade. Près de l’angle où se termine le labyrinthe, il y a une pyramide de 70 mètres de haut, avec de grandes figures sculptées d’animaux et un passage souterrain par lequel on peut entrer. On m’a dit de façon très crédible que des chambres souterraines et des passages reliaient cette pyramide aux pyramides de Memphis…”

Hérodote a même parlé d’un gigantesque complexe mégalithique à plusieurs niveaux sous les pyramides de Gizeh, qui aurait au moins 15 000 ans. Il est intéressant de noter que plusieurs auteurs ont soutenu les écrits d’Hérodote sur les passages souterrains reliant les grandes pyramides.

monde souterrain

Quels secrets se cachent sous le plateau de Gizeh ?

Iamblichus Chalcidensis, ou Iamblichus d’Apamea, un philosophe néoplatoniste syrien, et le biographe de Pythagore ont écrit sur une entrée par le corps du sphinx dans la Grande Pyramide :

“… Cette entrée, obstruée de nos jours par les sables et les ordures, peut encore être tracée entre les pattes antérieures du colosse accroupi. Elle était autrefois fermée par une porte de bronze dont le ressort secret ne pouvait être actionné que par les Mages. Il était gardé par le respect du public, et une sorte de crainte religieuse maintenait son inviolabilité mieux que ne l’aurait fait une protection armée. Dans le ventre du Sphinx se trouvaient des galeries découpées menant à la partie souterraine de la Grande Pyramide. Ces galeries étaient si bien entrecroisées le long de leur parcours jusqu’à la Pyramide que, en s’introduisant dans le passage sans guide à travers ce réseau, on revenait sans cesse et inévitablement au point de départ…”

Le plateau de Gizeh est connu pour son énorme système souterrain composé de tunnels et de chambres construits par l’homme, ainsi que de rivières et de passages souterrains cartographiés à l’aide de radars terrestres depuis 1978.

Plusieurs historiens se sont interrogés sur la taille de ces structures souterraines et sur ce qu’elles peuvent représenter.

monde souterrain

Certains chercheurs affirment qu’il y a des chambres sous Gizeh plus vastes que nos plus grandes cathédrales et que la légendaire “Cité des Dieux”, peut, en fait, être une structure massive située sous la surface.

D’autres vestiges de passages souterrains secrets peuvent être trouvés dans un manuscrit actuellement conservé au British Museum, écrit par Altelemsani, qui détaille un vaste passage souterrain carré construit entre la Grande Pyramide et le Nil, avec une “chose étrange” qui bloque l’entrée du Nil.

A l’époque d’Ahmed Ben Touloun, une partie entra dans la Grande Pyramide par le tunnel et trouva dans une chambre latérale un gobelet de verre de couleur et de texture rares. Alors qu’ils s’en allaient, un membre de l’équipe avait disparu et revenant à sa recherche, il sortit nu vers eux et, en riant, il leur dit : “Ne me suivez pas et ne me cherchez pas !”, puis il se précipita de nouveau dans la pyramide. Ses amis le percevaient comme enchanté.

En apprenant des événements étranges sous la Pyramide, Ahmed Ben Touloun exprima le désir de voir la coupe de verre. Pendant l’examen, elle a été remplie d’eau et pesée, puis vidée et pesée de nouveau. L’historien a écrit par la suite qu’elle avait “le même poids lorsqu’elle était vide que lorsqu’elle était pleine d’eau”.

En outre, d’autres écrivains comme Masoudi (Xe siècle) ont écrit sur les fascinantes “statues mécaniques aux capacités étonnantes” qui se tenaient comme des gardes, empêchant quiconque d’entrer dans les chambres souterraines situées sous la Grande Pyramide.

Ces “robots” de l’Antiquité étaient censés être programmés pour détruire tous le monde, “sauf ceux qui, par leur conduite, méritaient d’être admis”.

“…. les récits écrits de la Sagesse et des acquisitions dans les différents arts et sciences étaient cachés profondément, afin qu’ils puissent rester comme des documents pour le bénéfice de ceux qui pourraient ensuite les comprendre.”

“… J’ai vu des choses que l’on ne décrit pas par peur de faire douter les gens de leur intelligence…. mais je les ai quand même vues…” – Masoudi, Xe siècle.

Sources :

http://www.bibliotecapleyades.net/

http://www.burlingtonnews.net/tunnels.html

Atlantis: A Dane Maddock Adventure

http://www.sacred-texts.com/earth/osgp/osgp10.htm

Ancient Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *