Un anneau viking trouvé dans une forteresse polonaise est en fait un artefact chrétien rare


Ce que l’on croyait être une bague viking s’est avéré être quelque chose d’entièrement différent.

Même les professionnels hautement qualifiés voient parfois ce qu’ils s’attendent à voir, au lieu de ce qui est réellement là, du moins pendant un certain temps. C’est ce que le site Web Science in Poland a rapporté en novembre, en parlant d’une découverte historique inhabituelle. La trouvaille en question était un anneau médiéval qui date du neuvième ou dixième siècle.

L’anneau a été trouvé à l’origine en 2003 par Mirosław et Małgorzata Andrałojć avec l’archéologue Mariusz Tuszyński, qui à l’époque était le chef des travaux de recherche à Grzybowo. Il a été trouvé à l’aide d’un détecteur de métaux et se trouvait dans une forteresse à Grzybowo, en Pologne, près d’un endroit où les archéologues avaient déjà trouvé une quantité importante de pièces de monnaie médiévales. Lorsqu’il a été découvert, l’équipe a cru qu’il était de fabrication viking, car il était recouvert d’un tissu serré et dense représentant des animaux.

L’archéologue Miroslaw Andralojc a déclaré que le dessin les avait d’abord amenés à croire qu’il s’agissait d’un objet scandinave, mais après avoir fait une analyse plus complète, ils ont réalisé que le dessin était plus cohérent avec des objets similaires provenant des Carolingiens d’Europe occidentale. Il a émis l’hypothèse qu’il avait peut-être été fabriqué dans les Alpes orientales, où le christianisme était déjà bien établi au VIIIe siècle. D’où la surprise qui s’est produite lorsqu’ils ont réalisé qu’ils avaient très probablement un artefact chrétien entre les mains au lieu d’un artefact viking païen.

L’anneau avant préservation. Crédit : Mariusz Tuszyński

L’anneau était fait de laiton au plomb, que les riches de l’époque appréciaient en raison de sa vraie couleur dorée en comparaison aux métaux comme le bronze, ce qui signifie que l’anneau appartenait probablement à une personne de haut rang. Il était également intéressant pour sa forme ; l’intérieur de l’anneau n’était pas vraiment rond.

Il était plutôt façonné de façon à mieux épouser la forme d’un doigt humain et à être moins susceptible de glisser par accident. Pour le mettre ou l’enlever, il fallait le tourner de 45 degrés dans un sens ou dans l’autre, ce qui était la seule façon de le mettre ou de l’enlever librement.

L’anneau après préservation. Photo : Mariusz Tuszyński

Le design extérieur des bijoux montrait des images d’oiseaux qui se chevauchaient et une couronne enroulée de fleurs. L’enroulement floral avait la forme d’un médaillon, qui, à son tour, montre la figure d’un animal couché. Un dessin similaire avait déjà été trouvé sur une broche carolingienne détenue par le British Museum.

Andralojc a déclaré que son équipe pense que le motif montre l’Agnus Dei, l’Agneau de Dieu, entouré de paons. Ce serait du symbolisme chrétien, puisque les paons étaient considérés comme un symbole de résurrection. Les chercheurs ont également vu des styles similaires de tissage décoratif sur des chandeliers décoratifs dans une abbaye de Haute-Autriche.

La forteresse des Vikings. Photo par Szlak Piastowski CC par 3.0

La découverte de la bague de Christina “Viking” soulève de réelles questions sur la façon dont elle est arrivée là où elle a été trouvée. La forteresse a existé des années 920 jusqu’au milieu du XIe siècle, ce qui englobe bien la période de fabrication de la bague, mais comment s’est-elle retrouvée si loin de chez elle ? Jusqu’à présent, les chercheurs n’ont aucune théorie claire sur la question de savoir si la bague était un butin, un cadeau ou une preuve que le propriétaire appartenait à une communauté chrétienne.

La dynastie ou l’empire carolingien était un groupe de souverains qui ont fini par devenir les rois des Francs vers 750 après J.-C. et qui ont régné pendant environ 150 ans. Le membre le plus généralement connu de cette dynastie était Charlemagne.

On pense que cette dynastie a été fondée par Arnulf, évêque de Metz, au début du VIIe siècle, et qu’à son apogée, les dirigeants de cette dynastie ont régné sur une grande partie de l’Europe centrale et occidentale. Avant d’accéder à son plein pouvoir, les premiers membres de la dynastie détenaient la mairie du palais d’Austrasie, qui couvrait ce qui est maintenant le nord-est de la France, la Belgique et le centre de l’Allemagne.

Charlemagne devint roi des Francs en 768, et fut oint empereur par le pape Léon III en 800 après J.-C. L’accession de Charlemagne au rang d’empereur était avantageuse à la fois pour la dynastie et pour l’Église catholique, l’Église légitimait la domination de l’Empire, et l’Empire offrait à l’Église une aide en termes de soutien militaire.

La bague “Viking” trouvée en Pologne date d’une période postérieure à la formation de l’empire, ce qui signifie que les Carolingiens étaient profondément liés à l’Église catholique au moment où la bague a été fabriquée.

Lire aussi : Des Anglais emprisonnés pour avoir volé un trésor Viking valant des millions

Source : The Vintage News – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *