Des Anglais emprisonnés pour avoir volé un trésor Viking valant des millions


L’ancien trésor viking était un trésor national et aurait dû appartenir au public, mais il a été volé par des détecteurs de métaux avides qui nous ont privés de notre patrimoine.

Les hommes ont maintenant reçu leur peine et passeront de nombreuses années en prison.

George Powell, 38 ans, et Layton Davies, 51 ans, ont été reconnus coupables de vol, de complot visant à dissimuler des biens criminels et de complot visant à convertir des biens criminels après avoir omis de déclarer la découverte viking et de vouloir la vendre.

George Powell, en haut à gauche, Simon Wicks, en haut à droite, Layton Davies, en bas à gauche, et Paul Wells, en bas à droite, ont été emprisonnés pour leur implication dans cette affaire. Crédit : Police de Mercia Ouest

Powell a été emprisonné pendant 10 ans et Davies pendant 8,5 ans. Un marchand de pièces de monnaie et un antiquaire ont également été condamnés pour leur rôle dans ce crime.

Qui a été condamné ?

  • Layton Davies, de Cardiff Road, à Pontypridd, a été reconnu coupable de vol, de complot visant à dissimuler des biens criminels et à convertir des biens criminels en les vendant.
  • George Powell, de Coulson Close, Newport, a été reconnu coupable de vol, de complot visant à dissimuler des biens criminels et de conversion de biens criminels en les vendant.
  • Simon Wicks, 57 ans, de Hawks Road, Hailsham, a été reconnu coupable de complot visant à dissimuler des biens criminels et à convertir des biens criminels en les vendant.
  • Paul Wells, 60 ans, de Newport Road, Cardiff, a été reconnu coupable de complot visant à dissimuler des biens criminels.

Powell et Davies ont découvert le trésor anglo-saxon et viking dans le Herefordshire, près de la frontière galloise en 2015. L’ancien trésor est estimé à 3 millions de livres sterling (3,9 millions de dollars).

Il contenait des ornements, 300 pièces de monnaie, une bague en or et un pendentif fait d’une sphère de cristal de roche liée avec de l’or, parmi d’autres objets.

Selon CNN, “certaines pièces, dont l’une a été émise par le roi Alfred le Grand du Wessex, seraient datées de 871 après J.-C. et auraient été collectées par des Vikings”.

“Les deux hommes prétendaient n’avoir trouvé que quelques pièces d’or, mais les enquêteurs ont récupéré des images effacées de l’ensemble du trésor sur le téléphone mobile de Powell. La grande majorité du trésor est toujours manquante, avec seulement 31 pièces récupérées.

Des pièces saxonnes, une bague en or du 9ème siècle, un lingot d’argent et un pendentif en cristal du 5ème siècle.

Un anneau de bras en or pourrait être une découverte galloise particulièrement importante, selon Gareth Williams, conservateur des premières pièces de monnaie médiévales au British Museum.”

“Nous n’avons pas de parallèle direct avec celui-ci et le lieu de la découverte se trouvant aux frontières galloises est intéressant à cet égard”, a-t-il déclaré à la BBC Wales.

“S’agit-il d’un simple travail anglo-saxon ? S’agit-il peut-être d’un des premiers exemples de bijoux gallois ?

D’autres recherches sont nécessaires pour vraiment donner un sens à tout ça.”

Le juge Nicholas Cartwright a réprimandé Powell et Davies à la Cour de la Couronne de Worcester pour avoir dissimulé la découverte.

“Voler les objets comme vous l’avez fait prive le public de la possibilité de voir ces objets de la manière dont ils devraient être exposés. Quand un trésor est trouvé, il appartient, dès le moment où il est trouvé, à la nation”, a-t-il dit.

Selon la BBC, “le tribunal a entendu un archéologue dire à la police qu’il croyait que le butin avait été enterré dans un seul site, ancien, et qu’il pouvait même être un Viking”.

Les artefacts ont été ramenés au Pays de Galles pour le marchand de monnaie Wells, qui avait un stand au centre d’antiquités de la station de pompage de Cardiff.

C’est là qu’il a été convenu que les pièces seraient emmenées à Londres, où le marchand d’antiquités Wicks a essayé de les vendre aux commissaires-priseurs de renommée mondiale de Mayfair, Dix Noonan et Webb.

Wicks a apporté deux lots de pièces aux commissaires-priseurs.

Son expert a dit que les pièces étaient “extraordinaires et très précieuses” mais qu’elles étaient “suspectes”. M. Wicks a admis avoir vendu plusieurs pièces de monnaie à son ami, qui les a achetées dans le cadre d’un marché dans une station-service, en payant 28 000 livres sterling en liquide divisé en trois paquets bruns.

Wells a été arrêté après avoir remis cinq des pièces de monnaie – qu’il avait cousues dans son étui à lunettes en cuir – à un policier.

Amanda Blakeman, de la police de Gwent, est la chef du Conseil des chefs de la police nationale pour les crimes patrimoniaux et culturels, a déclaré : “Je sais que c’est une découverte historique.”

“Cela change le cours de l’histoire et constitue également une indication réelle de notre engagement à faire en sorte que ce type de crime qui a des répercussions si importantes sur nos collectivités et qui a tant d’importance pour notre patrimoine et notre culture soit détecté.

Si nous n’avions pas pu poursuivre l’enquête, nous n’aurions pas pu récupérer cette information importante qui nous permet de remonter le temps et d’obtenir une version fidèle des événements.”

Malheureusement, beaucoup de ces pièces anciennes sont encore manquantes et sont très probablement cachées dans un endroit secret.

Lire aussi : Des fragments de 100 épées vikings découverts dans le nord de l’Estonie – La plus grande découverte à ce jour

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *