Les scientifiques ont créé une illusion d’optique qui fait voyager votre cerveau dans le temps

illusion d'optique

Comment le cerveau donne-t-il un sens à toutes les informations que nous recevons chaque seconde de chaque jour ?

C’est une question compliquée, mais les chercheurs ont inventé deux nouvelles illusions qui nous donnent des indices : une optique et une auditive. Et elles font toutes les deux voyager le cerveau dans le temps pour combler les lacunes qu’il croit manquer.

C’est ce qu’on appelle techniquement la postdiction, où un stimulus peut avoir un effet sur ce que nous pensons avoir vu ou entendu dans le passé – par opposition à la prédiction, qui fonctionne dans l’autre sens, en avant dans le temps.

Les deux illusions, le Lapin Illusoire et le Lapin Invisible, sont parmi les premières à montrer que la postdiction fonctionne sur plusieurs sens – le son et la vision. Elles aident à démontrer comment, selon nous, quelque chose qui s’est passé n’est peut-être pas du tout arrivé.

“Comment le cerveau détermine-t-il la réalité avec des informations provenant de multiples sens, parfois bruyantes et contradictoires ? Le cerveau utilise des hypothèses sur l’environnement pour résoudre ce problème”, explique l’une des chercheuses, Noelle Stiles du California Institute of Technology (Caltech).

“Lorsque ces hypothèses se révèlent fausses, des illusions peuvent se produire lorsque le cerveau tente de trouver le meilleur sens à une situation déroutante. Nous pouvons utiliser ces illusions pour dévoiler les inférences sous-jacentes que le cerveau fait.”

Vous pouvez vérifier le Lapin Illusoire par vous-même ci-dessous. Combien de flashs voyez-vous ?

Voici comment fonctionnent les illusions : pensez à un bip sonore et à un flash à l’écran qui apparaissent presque simultanément.

Imaginez maintenant trois de ces combinaisons, à seulement 58 millisecondes d’intervalle, se produisant lorsque les flashs se déplacent de gauche à droite sur un écran (le bip sonore reste central).

Dans le Lapin Illusoire, le flash du milieu ne se produit jamais, mais la plupart des gens pensent toujours qu’ils ont vu trois flashs pour correspondre à trois bips.

Dans le Lapin Invisible, c’est le bip du milieu qui est omis – et le cerveau pense généralement qu’il n’y a pas eu de flash du milieu non plus.

Le fait que le bip ou le flash du milieu soit manipulé montre que la postdiction est au travail – c’est en fait le dernier bip et le dernier flash qui provoque l’illusion. Ils font que notre cerveau modifie ce qu’il percevait dans le passé.

illusion d'optique

(Caltech)

“L’importance de cette étude est double”, déclare Shinsuke Shimojo, chercheur principal au Caltech. “Tout d’abord, ça généralise la postdiction comme un processus clé dans le traitement perceptuel d’un sens unique et de sens multiples.”

“La deuxième signification est que ces illusions sont parmi les très rares cas où le son affecte la vision, et non l’inverse, indiquant les aspects dynamiques du traitement neuronal qui se produisent dans l’espace et le temps.”

Tout cela devrait s’avérer utile alors que les scientifiques tentent de comprendre comment le cerveau donne un sens au monde et nous présente l’information. Nous avons encore un long chemin à parcourir pour comprendre le fonctionnement interne du cerveau et la façon dont fonctionne la perception de l’esprit.

Bien sûr, nous prenons des décisions assez importantes en fonction de ce que nous pensons qu’il se passe – il est donc important de faire les choses correctement. De nombreuses maladies mentales impliquent également des problèmes de perception, de sorte que plus nous en savons, mieux nous sommes capables de trouver des remèdes.

“Les illusions sont une fenêtre très intéressante sur le cerveau”, dit Stiles. “En enquêtant sur les illusions, nous pouvons étudier le processus décisionnel du cerveau.”

La recherche a été publiée dans PLOS One.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *