Un nouveau pansement qui devient fluorescent en cas d’infection

pansement-fluo

Un nouveau pansement a été développé par des scientifiques, il devient fluorescent et brille lorsqu’il entre en contact avec des bactéries nocives.

Le pansement agirait comme un système de détection précoce d’une infection – ainsi qu’un accessoire cool en soirée.

Le colorant fluorescent non toxique est libéré par de minuscules capsules semblables à du gel lorsque le pansement entre en contact avec certains types de bactéries qui provoquent des infections.

Tandis que toutes les blessures sont colonisées par des bactéries, de petites populations ne sont pas généralement nuisibles et le système immunitaire peut les effacer.

Keith Harding, directeur de l’unité de recherche sur la guérison des plaies à l’université de Cardiff, dit que ce pansement est «sans aucun doute un pas en avant», étant donné que le diagnostic des infections de plaies est l’un des plus grands défis de la médecine.

pansement-fluo

Un pansement qui n’a pas détecté des bactéries pathogènes, à gauche, et celui qui a fonctionné, à droite (Photo : Université de Bath)

Alors que le pansement n’a pas encore été testé sur des humains, son créateur Toby Jenkins est confiant et pense qu’il finira par aider les médecins pour identifier les infections suffisamment tôt et éviter des complications plus graves.

Jenkins, professeur de chimie biophysique à l’université de Bath, pense que l’utilisation la plus évidente pour le pansement (s’il est approuvé pour la vente) serait d’aider à traiter les brûlures des victimes, en particulier les enfants.

Comme le pansement pourrait rassurer les parents et les médecins qu’une blessure n’est pas infectée, les antibiotiques ne devraient pas être prescrits obligatoirement, ce qui exclut les souches résistantes aux antibiotiques.

On pense que le pansement serait également utile pour surveiller les plaies chirurgicales et celles causées par une blessure traumatisante.

La science derrière ce pansement peut être extraordinaire, mais elle est très lente aussi, le produit sera prêt pour les essais cliniques en 2018.

Source : Metro.co.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *