Un parapentiste se fait frapper par un kangourou

Une nouvelle vidéo hilarante, mais tout à fait terrifiante, montre le moment où un parapentiste se retrouve face à un kangourou à la taille humaine avec les poings levés.

Jonathan Bishop faisait du parapente dans le sud-est du pays depuis environ deux heures lorsqu’il a commencé à descendre à la station Orroral Valley, une station de la NASA qui soutient les satellites en orbite terrestre à 50 kilomètres au sud de Canberra.

En enregistrant son atterrissage à l’aide d’une caméra fixée sur son casque, M. Bishop dit que l’aire d’atterrissage était la dernière vallée dégagée où il pouvait atterrir en toute sécurité.

“Je me concentrais sur l’atterrissage et je n’ai remarqué le kangourou qu’après l’atterrissage”, écrit-il dans la description accompagnant la vidéo YouTube.

C’est alors que le Kangourou, trop agressif, s’est mis en ligne de mire pour le parapentiste avec ce qu’on ne peut que supposer être une furie absolue dans ses yeux. Le marsupial se heurte alors à une stature qui rendrait Mike Tyson fier et envoie quelques coups de poings.

“Comme il courait vers moi, j’ai pensé qu’il était amical, alors j’ai dit : ‘Quoi de neuf, Skip ?’ Il m’a ensuite attaqué deux fois avant de s’éloigner”, dit-il, ajoutant qu’il a ensuite emballé son parapente et qu’il a dû marcher plusieurs kilomètres pour obtenir une réception téléphonique et appeler un ami pour le récupérer.

Depuis, la vidéo a été visionnée plus d’un million de fois.

Un gros kangourou mâle peut atteindre des hauteurs allant jusqu’à 2 mètres et peser jusqu’à 90 kilogrammes. Bien qu’une attaque par l’un d’eux puisse paraître drôle au premier abord, elle peut rapidement devenir dangereuse. Les quatre espèces de kangourous sont toutes endémiques à l’Australie et leur population est le double de celle des humains, avec une population estimée à 50 millions d’individus sur le continent.

Le symbole national emblématique est aujourd’hui considéré comme un ravageur, qu’il s’agisse d’endommager les cultures, de menacer l’industrie agricole ou d’être impliqué dans plus de 80 % des collisions entre véhicules et animaux chaque année, selon les rapports du National Geographic. La croissance et le développement humains continuent d’empiéter sur les milieux sauvages, dressant les gens et la faune les uns contre les autres et créant, dans certains cas, des situations pouvant mettre la vie en danger.

L’automne dernier, un couple australien nourrissant des kangourous sauvages sur leur propriété a été attaqué par un kangourou avant d’être secouru par leur fils, qui a frappé le kangourou avec un gros morceau de bois. De même, une vidéo dramatique sortie en 2016 montre le moment où un chasseur australien a frappé un kangourou à la tête pour sauver son chien.

Jonathan Bishop termine la vidéo en disant : “F*cking Kangourous.”

Lire aussi : Australie : Deux garçons sauvent un kangourou coincé dans la boue

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *