Un tardigrade bizarre a été trouvé avec le ventre plein de matériaux étranges et scintillants

Quand vous mettez un tardigrade sous un microscope, vous ne savez jamais ce que vous allez obtenir.

Ces “oursons d’eau” à l’allure bizarre sont parmi les créatures les plus étranges de la planète, et ils ne cessent de nous surprendre. Même lorsque vous les voyez de vos propres yeux, il peut être difficile de comprendre ce qui se passe.

Le biologiste Rafael Martín-Ledo étudie la microfaune marine comme les tardigrades depuis des années, et récemment, sur une rive moussue de la rivière Saja dans le nord de l’Espagne, il en a trouvé un qui semble encore plus étrange que les autres.

En utilisant un microscope à contraste de phase, qui met en évidence les changements de luminosité et les minuscules structures, Martín-Ledo a révélé un ourson d’eau qui se tortille avec un estomac rempli de lumières scintillantes.

Le biologiste et professeur d’école a posté cette semaine sur Twitter une courte mais fascinante vidéo de la scène, avec la légende : “Devine ce que j’ai dans le ventre ?”

Cliquez pour accéder à la vidéo

Comme la plupart des choses concernant les tardigrades, personne ne sait ce qui se passe ici. Pour l’instant, il est encore trop tôt pour dire ce qu’est ce matériau iridescent, encore moins d’où il vient.

Malgré tout, Martín-Ledo a une suggestion. Il a postulé que l’effet chatoyant est le résultat de l’aragonite, une forme cristalline commune de carbonate de calcium que l’on voit souvent dans la coquille des animaux marins.

Et il pense que ça vient peut-être de l’ingestion d’une partie de sa propre bouche.

Pour comprendre comment cela est possible, il est important d’en savoir un peu plus sur l’anatomie du tardigrade. Ces oursons d’eau à huit pattes ont de longues bouches tubulaires, qui sont équipées d’une paire de dents en forme de cristaux appelées stylets. Ils sont utilisés pour percer les plantes ou les petits invertébrés et aspirer les liquides de leurs proies.

La vraie clé ici est que les stylets d’un ourson d’eau sont faits presque exclusivement d’aragonite, et ne sont remplacés que lorsque le tardigrade passe par son processus de mue régulier.

En bref, Martín-Ledo pense que la créature a peut-être avalé accidentellement sa propre bouche lors de sa dernière mue.

Alors que la possibilité de cannibalisme chez les tardigrades a été évoquée par certains, Martín-Ledo doute que ces cristaux proviennent d’un autre tardigrade.

“Les tardigrades qui sont des prédateurs se nourrissent en aspirant les fluides corporels des rotifères, des nématodes, des ciliés, etc”, explique Martín-Ledo à ScienceAlert sur Twitter.

“Donc je ne pense pas qu’il y ait la moindre possibilité qu’il mange d’autres tardigrades.”

Mais ce n’est peut-être pas la réponse non plus.

Kazuharu Arakawa, biologiste moléculaire à l’Université Keio au Japon, est sceptique quant à la possibilité de consommer l’appareil buccal.

“L’appareil buccal est généralement éjecté pendant la mue, et l’appareil buccal du tardigrade ne permet pas la consommation directe de structures chitineuses”, a-t-il déclaré à ScienceAlert.

“Ils sont optimisés pour percer l’exosquelette chitineux et aspirer le fluide corporel.”

Il pense plutôt que s’il y avait des cristaux d’aragonite dans l’intestin de ce tardigrade, ils proviendraient probablement des algues ou des bactéries qu’il mange.

Mais surtout, M. Arakawa insiste sur le fait que c’est seulement valable si les choses étranges et brillantes sont des cristaux d’aragonite, et pour cela, nous devrons attendre que les biologistes aient mené plus de recherches : “Je ne peux rien évaluer sans publication scientifique.”

En attendant les réponses à ce dernier mystère de tardigrade, au moins nous pouvons encore admirer les images étonnantes.

Lire aussi : Un tardigrade mort a été découvert enfoui sous l’Antarctique

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *