Vous devez voir ce léopard noir incroyablement rare filmé au Kenya


Le léopard noir est rarement vu par les yeux humains. Mais aujourd’hui, sa beauté époustouflante a été capturée dans les moindres détails, grâce à des caméras de surveillance et des pièges à caméra installés dans le comté de Laikipia au Kenya.

Le zoo de San Diego a capturé le magnifique animal à l’aide de caméras vidéo télécommandées installées pour essayer de comprendre la dynamique des populations de léopards dans la région.

“Au niveau régional, nous avons entendu parler de léopards noirs vivant ici au Kenya, mais il manque toujours des images de haute qualité pour appuyer ces observations”, a déclaré Nicholas Pilfold, biologiste carnivore du San Diego Zoo Global.

“C’est ce que nous avons fourni ici avec nos caméras, et maintenant nous sommes en mesure de confirmer ce qui a été longtemps soupçonné au sujet des léopards noirs vivant dans le comté de Laikipia.”

Le léopard noir, aussi connu sous le nom de panthère noire, n’est pas une espèce distincte. Ce sont des léopards réguliers (Panthera pardus) atteints d’une maladie appelée mélanisme, dans laquelle leur corps produit une quantité plus élevée que d’habitude de pigment foncé. Cela donne à leur fourrure un aspect noir, mais ils ont encore des taches “fantômes” que l’on peut voir clairement sous le manteau sombre et lisse à la lumière infrarouge.

L’effet est glorieux, mais il est mal compris. C’est-à-dire, nous savons comment cela se produit – mais nous ne savons pas s’il y a une raison à cela.

Les scientifiques ont constaté que le mélanisme chez les léopards est plus fréquent dans les régions boisées, où un pelage plus foncé signifie peut-être un plus grand camouflage. Le mélanisme a également été lié à une plus grande réponse immunitaire chez d’autres espèces, de sorte qu’il est possible que la condition confère plusieurs avantages.

Mais le plateau de Laikipia n’est pas densément boisé – ses étendues sauvages sont des plaines ouvertes.

“Les aînés de ma communauté m’avaient parlé du fait que les léopards noirs étaient communs sur le plateau de Laikipia”, a déclaré Ambrose Letoluai, assistante de recherche pour le programme de conservation des léopards et de Loisaba Conservancy.

“C’est excitant de voir des léopards noirs sur nos caméras – et d’autres recherches sur leur mélanisme sont nécessaires pour comprendre pourquoi ils apparaissent ici.”

Mais les images, aussi excitantes soient-elles, n’étaient pas tout. Le photographe de la nature Will Burrard-Lucas avait également entendu parler d’une panthère noire dans la région, alors il s’est dirigé vers elle pour essayer de la capturer avec un appareil photo.

Après avoir trouvé ce qui semblait être une trajectoire de léopard très fréquentée, il a installé un certain nombre de pièges à caméra, chacun composé d’un capteur de mouvement, d’un appareil photo reflex numérique haute résolution et de plusieurs flashes.

Il a laissé les caméras plusieurs nuits pour faire leur travail.

“Au retour, je les ai vérifiés et quand je suis arrivé à la dernière caméra, tout ce que j’avais vu, c’était des photos de hyènes mais pas de léopards”, raconte-t-il sur son blog.

“J’ai jeté un coup d’œil au dernier piège, ne m’attendant pas à trouver grand-chose. Alors que je parcourais les images au dos de l’appareil photo, je m’arrêtai et regardai la photo ci-dessous avec incompréhension… une paire d’yeux entourés de ténèbres d’encre… un léopard noir !”

Bien que l’observation et même la photographie de léopards noirs ne soient absolument pas inconnues en Afrique, elles sont relativement rares.

Les photographies de Burrard-Lucas représentent quelques-unes des meilleures images de léopards noirs jamais prises à l’état sauvage en Afrique – et elles peuvent aider à percer le mystère de la raison pour laquelle certains léopards sont d’un noir glorieux.

Un article de l’équipe de San Diego Zoo Global paraît dans l’African Journal of Ecology.

Lire aussi : Des caméras révèlent qu’il se passe quelque chose d’étonnant à l’intérieur de Tchernobyl

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *