Le “Père de l’intelligence artificielle” annonce la singularité d’ici 30 ans


On vous a probablement dit que la singularité arrive. C’est ce moment tant attendu (probablement un point dans notre avenir très proche) où les progrès de l’intelligence artificielle conduisent à la création d’une machine (une forme de vie technologique) plus intelligente que l’homme.

Si l’on en croit Ray Kurzweil, la singularité se produira en 2045 ou bien avant, dans les années 2030. Patrick Winston du MIT voudrait vous faire croire que ce sera probablement un peu plus près de la prédiction de Kurzweil, bien qu’il mette la date à 2040, en particulier.

Mais quelle différence ça fait ? Nous parlons d’une différence de seulement 15 ans. La vraie question est de savoir si la singularité est en route.

Lors du Sommet mondial des gouvernements à Dubaï, j’ai discuté avec Jürgen Schmidhuber, co-fondateur et scientifique en chef de la société d’intelligence artificielle NNAISENSE, directeur du laboratoire suisse d’intelligence artificielle IDSIA, que certains ont qualifié de “Père de l’intelligence artificielle”.

Il est confiant que la singularité se produira, et bientôt. Schmidhuber dit qu’elle “est à 30 ans d’ici, si la tendance ne casse pas, et il y aura des appareils informatiques assez bon marché avec autant de connexions que votre cerveau, mais beaucoup plus rapides”, dit-il.

Et ce n’est que le début. Imaginez un petit appareil bon marché qui n’est pas seulement plus intelligent que les humains ; il peut calculer autant de données que tous les cerveaux humains pris ensemble. Eh bien, cela pourrait devenir une réalité dans 50 ans. “Et il y en aura beaucoup, beaucoup. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que les IA vont devenir super intelligentes”, dit Schmidhuber.

Aujourd’hui, le monde est confronté à un certain nombre de défis extrêmement complexes, du réchauffement climatique à la crise des réfugiés. Ce sont tous des problèmes qui, avec le temps, affecteront profondément et irréversiblement tous les habitants de la planète. Mais le véritable changement sismique, qui influencera la façon dont nous réagirons à chacune de ces crises, se produira ailleurs.

“C’est bien plus qu’une simple révolution industrielle. C’est quelque chose qui transcende l’humanité et la vie elle-même.”

“Toute cette complexité va à l’encontre de ce développement véritablement important de notre siècle, qui est bien plus qu’une simple révolution industrielle”, déclare M. Schmidhuber. Bien sûr, le développement auquel il fait référence est le développement de ces superintelligences artificielles, une chose que Schmidhuber classifie comme “quelque chose qui transcende l’humanité et la vie elle-même”.

Lorsque la vie biologique est sortie de l’évolution chimique, il y a 3,5 milliards d’années, une combinaison aléatoire d’éléments simples et sans vie a déclenché l’explosion des espèces qui peuplent la planète aujourd’hui. Quelque chose d’une ampleur comparable est sur le point de se produire. “Maintenant, l’univers fait un pas similaire en avant, passant d’une complexité plus faible à une complexité plus élevée”, s’exclame Schmidhuber. “Et ça va être génial.”

Comme pour la vie biologique, il y aura un élément de hasard dans ce saut crucial entre une machine puissante et la vie artificielle. Et même si nous ne sommes peut-être pas en mesure de prédire exactement quand, tout indique que la singularité se produira.

Source : TruthTheory

2 réponses

  1. Yves Lamy dit :

    Isaac Assimov,et bien d’autres, savait déjà tout cela! Un visionnaire? Comment ce fait-il que la réalité soit aussi proche des “visions” futuriste des grands auteurs de sf ???
    Certains diront :”c’était écrit !”

  2. Alain dit :

    L’IA forte, sera très probablement notre dernière invention. Ceux qui pense qu’elle sera à notre service se leurre, si on considère que l’humain n’est pas au service d’un vers de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *