Des réseaux Wifi peuvent maintenant vous identifier à travers les murs

travers-murs-wifi

Des chercheurs du MIT ont développé une technologie qui utilise des signaux sans fil pour voir votre silhouette à travers un mur et qui peut même vous différencier des autres personnes.

L’équipe de Computer Science du MIT et du laboratoire d’intelligence artificielle ne sont pas étrangers à l’utilisation de signaux sans fil pour voir ce qu’il se passe de l’autre côté d’un mur. En 2013, ils ont montré un logiciel qui pourrait utiliser les variations de signal wifi pour détecter la présence d’un humain de l’autre côté d’un mur. Mais ces deux dernières années, ils ont été occupés à développer la technique, et maintenant ils ont dévoilé l’évidence – si peu alarmante – la progression naturelle : ils peuvent utiliser les réflexions sans fil rebondissant sur un corps humain pour voir la silhouette d’une personne debout derrière un mur.

Non seulement la technique de l’équipe, appelée RF-Capture, est suffisamment précise pour suivre la main d’un être humain, mais avec quelques mesures répétées, le système peut même être formé pour reconnaître les différentes personnes en se basant seulement sur leur silhouette. La recherche, qui doit être présentée au SIGGRAPH Asia le mois prochain, a été publiée ce matin sur le site Web du groupe de recherche.

Voir à travers les murs

Alors, comment ça marche ? C’est en fait relativement simple : un dispositif transmet des signaux sans fil sur un côté de la paroi, qui se propagent à travers elle et sont ensuite réfléchis par des organismes de l’autre côté. L’appareil prend alors les réflexions, qui sont passées au logiciel pour être nettoyées. Comme vous vous en doutez, cette partie nécessite un certain traitement assez lourd, comme les différentes parties du corps, les humains et les objets introduisent toutes sortes d’interférences.

Premièrement, l’équipe capte une série de données pour d’abord réduire les effets des interférences. “À un niveau élevé, nous supprimons les interférences en combinant l’information à travers le temps et en ajustant les données dans un modèle”, m’a expliqué par email Fadel Adi, l’un des chercheurs. “Par exemple, si vous regardez la vidéo, vous voyez que nous capturons des instantanés de temps consécutifs, avant que nous puissions construire la silhouette humaine”.

Ensuite, l’équipe récupère les données qu’elle a réussi à rassembler et les utilisent avec des algorithmes qui sont formés pour détecter les caractéristiques du corps. “Les algorithmes que nous avons développés forment un cliché grossier du modèle humain avec de grandes parties du corps – comme la tête, la poitrine, les bras et les pieds”, continue Adi. “Nous combinons ces instantanés d’une manière qui maximise la capacité de la silhouette à être reconstruite avec la meilleure représentation du corps humain”.

Compte tenu de la petite quantité d’information qui est reçu dans les réflexions, le système conserve la trace constante de ce qu’il peut identifier : parfois ce peut être un bras et une tête, d’autres fois un torse et une jambe. Il est capable de coudre ces aperçus ensemble formant une silhouette humaine complète. Et étant donné que le monde se compose d’êtres humains avec une grande variété de types de corps, les données peuvent être examinées plus tard.

Empreintes digitales de silhouette

En fait, l’équipe a utilisé des mesures distinctives de ces images, telles que la hauteur, la largeur des épaules et d’autres paramètres de la forme du corps, pour identifier différents êtres humains qui se cachent derrière un mur.

algo-wifi-forme-travers

En utilisant des techniques d’apprentissage automatiques, les chercheurs peuvent former des algorithmes pour repérer les différences subtiles dans les formes du corps de différentes personnes. “Nous utilisons les silhouettes humaines capturées à partir de notre algorithme de reconstruction pour former un classificateur sur ces silhouettes qui nous permet de distinguer les gens», explique Adi. “Le classificateur capture des caractéristiques comme la taille et le corps se construit, ce qui nous permet de distinguer les personnes en utilisant RF-Capture”.

Dans une série de tests, ils ont montré que la capacité de reconnaissance peut distinguer 15 personnes différentes à travers un mur avec près de 90% de précision. Et dans une autre série d’expériences, où l’équipe a tout simplement suivi les modèles qu’ils observaient, ils étaient en mesure de suivre le mouvement de la main d’une personne. “La précision de suivi de la main en mouvement est d’environ un pouce», explique Adi.

Vivre en sécurité

L’équipe est, naturellement, enthousiaste par les applications que ce genre de technologie pourrait fournir. Ils travaillent déjà, par exemple, sur le développement d’un dispositif qui pourrait être installé chez les personnes âgées, vérifiant en permanence leur présence dans la maison ; observé si des chutes ou autres problèmes se produisent, et le système pourrait appeler seul les secours.

travers-secure-wifi-wall

L’équipe suggère que RF-Capture deviendra encore plus précis au fil du temps. “Nous sommes très enthousiastes à propos de la recherche future sur deux fronts : d’abord, obtenir une résolution plus fine pour récupérer la silhouette avec une plus grande précision, et la deuxième, nous aimerions avoir une meilleure compréhension sur le front de la santé», explique le professeur Dina Katabi, l’un des chercheurs impliqué dans le projet. “Par exemple, pouvons-nous suivre les doigts d’une personne derrière un mur ? Nous pouvons déjà utiliser RF-Capture pour extraire la respiration d’une personne et le rythme cardiaque… pouvons-nous détecter les problèmes cardiaques à l’aide de cette technologie sans fil ? Nous pensons que la réponse est oui”.

S’il est possible d’obtenir ce genre de détection, cela suggère que la technologie pourrait permettre à votre maison intelligente de détecter vos mouvements, pour le contrôle des jeux vidéo, contrôler différents appareils selon vos mouvements, ou encore effectuer un contrôle de santé tout en marchant.

Il est aussi très important de penser au domaine de la vie privée. Tout d’abord, l’équipe insiste pour que tout appareil utilisant ce type de technologie, comme un routeur qui peut vous avertir quand par exemple un parent est tombé, utilise un système de chiffrement dès le départ. «Nous voulons nous assurer que les gens ne l’utilisent pas à des fins malveillantes», ajoute Katabi. “À cette fin, nous travaillons sur deux fronts : d’abord, nous concevons des bloqueurs qui peuvent empêcher quelqu’un d’être suivi par un autre dispositif que son propre appareil. Et en second lieu, nous avons besoin d’avoir des règlements qui dictent quand et comment ces dispositifs peuvent être utilisés. La vie privée est toujours une préoccupation importante et prioritaire”.

Images et vidéo par MIT Computer Science & Artificial Intellegence Laboratory

Source : Gizmodo [MIT Computer Science & Artificial Intellegence Laboratory]

2 Commentaires

  1. Julien

    Pour les personnes agées il y a t il un danger provenant de la puissance des ondes ( je pense aux appareils cardiaques comme les pacemaker ) Merci pour votre réponse

    1. ASR (Auteur de l'article)

      Je n’ai pas la réponse à votre requête désolé, mais étant donné qu’il s’agit d’une technologie encore très jeune, il y a encore un peu de temps avant qu’elle soit répandue partout et ce genre de sujet devrait être traité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *