Des images d’une tribu isolée en Amazonie rendues publiques pour souligner la déforestation au Brésil


Une vidéo qui semble montrer un membre du peuple Awá, une tribu sans contact vivant au fin fond de l’Amazonie, révèle à quel point la déforestation imprègne la forêt tropicale et les populations qui en sont menacées.

Publié par le groupe médiatique indigène Midia India, on espère que la confirmation de l’existence de cette tribu dans les forêts tropicales denses de l’État du Maranhão mettra en lumière la menace des bûcherons, mineurs et trafiquants de drogue illégaux en Amazonie, dont 60 % se trouvent au Brésil.

La brève séquence, qui montre des gens qui semblent appartenir à la tribu Awá, a été filmée par un membre du peuple Guajajara, une tribu voisine qui essaie de protéger les derniers bastions de la forêt où vivent les Awá.

Dans la vidéo, inconscient d’être observé, un homme ramasse et renifle une machette laissée sur le sol avant de réaliser qu’il est observé et disparaît dans la jungle avec une autre personne tenant un arc et des flèches.


Les Guajajara chassaient près de leur village lorsqu’ils ont vu et filmé les membres Awá, espérant que la preuve de leur existence aidera le groupe Guajajara connu sous le nom de Gardiens, à protéger cette terre. Les Gardiens patrouillent régulièrement la forêt pour surveiller les activités illégales, mettant leur vie en danger pour le faire.

“Nous espérons que cette vidéo apportera un résultat positif et aura une répercussion internationale avec un accent sur la protection d’un peuple, d’une forêt, d’une nation, d’une terre et d’une histoire”, a déclaré Flay Guajajara de Midia India, une association de cinéastes indigènes, qui a tourné la vidéo.

“Nous n’avons pas été autorisés à enregistrer, mais nous savons l’importance d’utiliser cette image Awá parce que si nous ne la divulguons pas au monde, ils finiront par être assassinés par les bûcherons”, a ajouté Erisvan Guajajara. “Il faut montrer qu’ils existent et qu’ils mettent la vie en danger. Nous utilisons donc cette image pour appeler à l’aide afin que les autorités puissent protéger la vie de nos proches qui ne veulent pas de contact.”

Bien que certains Awás soient en contact avec la société, d’autres restent isolés dans des zones profondes de la forêt, mais l’empiètement d’activités non seulement illégales, mais approuvées par le gouvernement, menace leur avenir.

Décrit par Survival International comme la tribu la plus menacée au monde, le territoire des Awás diminue rapidement. Sous la présidence brésilienne de Jair Bolsonaro, de nombreuses lois environnementales ont été assouplies, et la forêt amazonienne – l’un des plus grands puits de carbone au monde, qui contribue à réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre – disparaît à la vitesse d’un terrain de football par minute.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2018, Bolsonaro a retiré la démarcation des terres protégées de la Fondation nationale indienne et transféré le contrôle des frontières au ministère de l’Agriculture, menacé de démanteler le ministère de l’Environnement chargé de protéger ces terres et de chasser du pays les ONG internationales comme WWF, Greenpeace et Survival International. Il envisage également de retirer le Brésil de l’Accord de Paris sur le climat.

“Cette vidéo est une preuve supplémentaire que les Awás isolés existent vraiment. Et un coup d’œil rapide aux images satellites montre l’ampleur du danger qu’ils courent”, a déclaré Stephen Corry, directeur de Survival International. “Les bûcherons ont déjà tué beaucoup de leurs parents et en ont forcé d’autres à quitter la forêt. Le président Bolsonaro et ses amis de l’industrie forestière aimeraient que ceux qui survivent encore soient éliminés. Seul le tollé mondial peut empêcher son génocide.”

Lire aussi : Un touriste américain abattu par des flèches à son arrivée sur une île isolée de l’océan indien

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *