La Chine vient de faire germer une plante de l’autre côté de la lune

À bord de l’atterrisseur chinois Chang’e-4, sur la surface poussiéreuse et grise de la lune, une minuscule pousse verte a pris vie, c’est un bond de géant pour les plantes.

La Chine est entrée dans l’histoire, une fois de plus, en faisant germer avec succès une graine de coton de l’autre côté de la Lune, marquant la première fois qu’une matière biologique a été cultivée sur la surface lunaire, rapportent les médias chinois.

Chang’e-4, du nom de la déesse chinoise de la Lune, a réussi le tout premier atterrissage en douceur de l’autre côté de la Lune le 2 janvier 2019. Il a déjà renvoyé des images incroyables de ce paysage relativement inexploré, mais maintenant la Chine est en train d’aller de l’avant avec la toute première expérience de biosphère sur la Lune.

La graine de cotonnier a germé à l’intérieur d’une boîte étanche à l’air à bord de l’atterrisseur de la sonde Chang’e-4. La boîte contient également de l’air, de la terre et de l’eau, ainsi que des graines de colza, des pommes de terre et des fleurs d’Arabidopsis. Il contient même un échantillon de levure et d’œufs de mouches des fruits.

Les graines sont restées dormantes pendant le voyage de Chang’e-4 vers la Lune. Le lendemain du toucher des roues, le 3 janvier, le contrôle au sol a donné le feu vert pour commencer l’arrosage des plantes et l’expérience pionnière. L’intérieur de la “biosphère” est surveillé par deux caméras et relié à un système de contrôle de la chaleur. Jusqu’à présent, les caméras ne montrent que la germination de la graine de coton, mais l’équipe garde toujours l’espoir que les autres reprendront vie.

germer une plante

https://twitter.com/PDChina/status/1084990837400887296

Toutes les composantes de la biosphère jouent un rôle important dans l’expérience. Les plantes à fleurs ont été cueillies parce qu’elles seront relativement faciles à observer sur les caméras. La mouche du vinaigre devrait être utilisée comme consommateur de plantes en croissance. Pendant ce temps, la levure jouera un rôle dans la régulation des niveaux de dioxyde de carbone à l’intérieur de la boîte scellée.

En ce qui concerne les pommes de terre, vous avez vu Seul sur Mars, n’est-ce pas ? Cette plante a été choisie parce qu’elle pourrait servir de source de nourriture pour de futures missions avec équipage sur la Lune et au-delà.

“Nous avons pensé à la survie future dans l’espace. Apprendre la croissance de ces plantes dans un environnement à faible gravité nous permettrait de jeter les bases de notre future base spatiale”, a déclaré le professeur Xie Gengxin, scientifique principal de l’expérience, selon The South China Morning Post.

La Chine rêve audacieusement d’envoyer une mission avec équipage sur la Lune dans les années 2030. Bien que ces plans soient préliminaires pour l’instant, très peu de choses semblent empêcher leur ascension fulgurante comme une force avec laquelle il faut compter dans la course à l’espace.

Lire aussi : Des photos envoûtantes montrent le rover chinois de l’autre côté de la Lune

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *