La “mer de plastique” découverte dans les Caraïbes s’étend sur 8 kilomètres et étouffe la vie sauvage


À quelle fréquence utilisez-vous du plastique ? Si vous vous comparez au consommateur moyen, vous pourriez répondre “tous les jours”. Oui, les articles qui contiennent du plastique sont pratiques – et bon marché. Mais, le matériel fabriqué par l’homme fait des ravages sur notre planète. Des images prises au large de l’île hondurienne de Roatán par la photographe Caroline Power éclairent ce fait.

Les photos qui suivent ont été prises au large d’une île idyllique que l’on compare généralement au paradis. Mais ces dernières années, cette image a été ruinée par une “mer de plastique”. Autrefois, les eaux étaient claires et bleues glacées. Aujourd’hui, elles sont encombrées et remplies de pollution.

Power et une équipe de plongeurs sont passés dans la poubelle flottante sur “près de 8 km”. Dans une zone, la “mer de plastique” faisait “seulement” 3 kilomètres de large. Ils ont trouvé des ballons de football cassés, des bouteilles de soda, des brosses à dents, une télévision abandonnée et des chaussures.

Dans un email, Caroline Power a souligné que le Honduras n’est pas le seul pays à blâmer pour le fleuve de plastique près de ses côtes. Elle a souligné que le citoyen moyen dans chaque pays, dans le monde entier, vit de manière non durable et a appris à jeter des biens qui pourraient être réutilisés, vendus, recyclés ou remis à neuf. C’est un état d’esprit qui doit changer, et ses photographies aident les consommateurs à repenser leurs habitudes.

mer de plastique

mer de plastique

mer de plastique

Après avoir pris les images, Power les a affichées sur les médias sociaux avec un appel à l’aide :

“IL FAUT QUE ÇA CESSE. Pensez à votre vie quotidienne”, a-t-elle écrit sur Facebook. “Comment avez-vous pris votre nourriture la dernière fois que vous avez mangé dehors ? Comment vous a-t-on servi votre dernier repas dans la rue ?”

“Il y a de fortes chances qu’il s’agissait de polystyrène expansé, servi avec une fourchette en plastique et ensuite mis dans un sac en plastique. Vous utilisez encore des sacs poubelles en plastique ?” Poursuit Power. “Des bouteilles de soda en plastique ? Sacs à fermeture éclair ? Un film plastique alimentaire sur votre nourriture ? Achetez-vous du papier hygiénique emballé dans du plastique au lieu du papier ? “Mettez vous vos fruits et légumes dans des sacs de fruits et légumes à l’épicerie ?”

mer de plastique

mer de plastique

mer de plastique

mer de plastique

Regardez cette vidéo :

L’objectif premier de l’activiste est de sensibiliser l’opinion publique aux océans pollués de la planète. C’est pour cette raison qu’elle a renoncé à faire payer les images et qu’elle a plutôt demandé aux agences de presse et aux publications de faire un don au parc marin de Roatán. “Le parc marin de Roatán est notre organisation locale à but non lucratif qui gère de nombreux programmes de conservation, y compris une campagne contre le plastique et des programmes d’éducation environnementale”, a-t-elle écrit dans un email. Caroline encourage également les lecteurs de cette histoire à faire un don à des organisations locales à but non lucratif qui luttent contre la pollution plastique et pour la protection de la vie marine.

“Voir quelque chose qui me tient tant à cœur être tué, lentement étouffé par les déchets humains, a été dévastateur”, a déclaré Caroline Power au Telegraph. “C’est aussi un problème de pays développés.”

mer de plastique

Source : TruthTheory – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *