L’animal le plus rapide du monde atteint des vitesses de plus de 300 km par heure


Les guépards sont célèbres pour leur rapidité, mais ils sont loin d’égaler l’animal le plus rapide du monde, un faucon qui s’abat sur ses proies sans méfiance à plus de 300 km à l’heure.

Le faucon pèlerin est l’un des prédateurs les plus efficaces sur Terre, et il doit une grande partie de cette efficacité à sa vitesse inégalée.

Lors de son plongeon caractéristique, cette créature majestueuse atteint une vitesse moyenne de 320 km/h, mais la vitesse maximale mesurée d’un faucon pèlerin est en fait de 389 km/h, ce qui le rend plus rapide que la grande majorité des voitures disponibles dans le commerce. Et c’est évidemment beaucoup plus rapide que le record de 98 km/h du guépard.

Même lorsqu’ils volent en ligne droite, les faucons pèlerins sont d’une rapidité impressionnante, atteignant des vitesses de 40 à 55 km par heure en vol de déplacement, et jusqu’à 112 km/h lorsqu’ils poursuivent directement leurs proies. Mais c’est en plongeant qu’ils montrent leur véritable puissance, en descendant en piqué à des vitesses vertigineuses qui feraient du mal à toute autre créature.

Les faucons pèlerins sont véritablement conçus pour la vitesse. Non seulement ils ont une structure légère et une forme de plongée aérodynamique qui leur permet d’atteindre des vitesses incroyables, mais ils ont aussi des caractéristiques spéciales qui leur permettent de résister à une telle vitesse. Par exemple, un plongeon à plus de 300 km/h endommagerait les poumons de n’importe quel autre oiseau, mais le faucon possède de minuscules tubercules qui éloignent l’air sous pression de ses narines, ce qui lui permet de respirer facilement. Les membranes nictantes protègent également les yeux de l’oiseau pendant son plongeon.

Une autre caractéristique essentielle est la vitesse de traitement visuel du faucon pèlerin. Avec 129 hertz, elle est la plus élevée de tous les animaux connus, ce qui lui permet d’enregistrer 129 images par seconde. À titre de comparaison, la vitesse maximale de traitement visuel de l’homme est de 60 hertz.

La vitesse de plongée inégalée du faucon pèlerin lui permet d’attaquer des proies à quelques centaines de mètres ou à quelques kilomètres en quelques secondes seulement, et il utilise souvent cette vitesse pour porter un coup sérieux à sa proie. Mais plonger à pleine vitesse les tuerait ainsi que leurs cibles, aussi l’oiseau bat-il énergiquement des ailes pour augmenter la traînée et ralentir jusqu’à une vitesse gérable.

Il est triste de penser qu’il y a seulement quelques décennies, cette créature majestueuse était presque éteinte, et tout cela à cause de nous. Le pesticide DDT empoisonnait les oiseaux adultes et rendait la coquille de leurs œufs considérablement plus fine, empêchant ainsi le développement des embryons. Cela a causé de graves dommages aux faucons pèlerins et à de nombreuses autres espèces d’oiseaux. Ce n’est qu’après l’interdiction du DDT en 1972 que les populations d’oiseaux ont commencé à se reconstituer. En 1999, les faucons pèlerins ont été retirés de la liste des espèces menacées et leur nombre est resté stable depuis lors.

Pour le record de vol sur la plus longue distance, ne cherchez pas plus loin que la minuscule barge à queue barrée, un oiseau migrateur qui a récemment parcouru la distance impressionnante de 13 560 km sans escale, en 11 jours.

Lire aussi : Cette petite grenouille est l’animal le plus toxique au monde

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *