Un champignon sauve des millions d’abeilles d’un virus mortel


Selon une étude publiée en 2018 dans Nature Scientific Reports, un type spécifique d’extrait de champignon peut aider les abeilles à combattre un virus dévastateur soupçonné d’avoir contribué à la mort massive des abeilles ces dernières années.

L’étude a été menée par des chercheurs de la Washington State University, avec l’aide de l’USDA et d’une entreprise de Washington appelée Fungi Perfecti.

Les chercheurs ont découvert que les colonies d’abeilles auxquelles on avait administré de l’extrait de mycélium provenant de champignons amadouvier et ganoderme luisant avaient été 79 fois moins exposées au virus des ailes déformées et 45 000 fois plus au virus du lac Sinaï.

L’un des auteurs de l’article, Steve Sheppard, professeur d’entomologie à la WSU, espère que cette découverte fera de ce virus mortel une chose du passé.

“Notre plus grand espoir est que ces extraits aient un tel impact sur les virus qu’ils puissent aider les acariens varroa destructor à devenir une gêne pour les abeilles, plutôt que de causer d’énormes ravages. Nous sommes impatients de voir où cette recherche nous mènera. Le temps presse pour les populations d’abeilles et la sûreté et la sécurité de l’approvisionnement alimentaire mondial dépendent de notre capacité à trouver les moyens d’améliorer la santé des pollinisateurs. L’une des principales façons dont les acariens de la varroa nuisent aux abeilles est la propagation et l’amplification des virus. Les acariens stressent vraiment le système immunitaire des abeilles, les rendant plus vulnérables aux virus qui raccourcissent la durée de vie des abeilles ouvrières”, a dit M. Sheppard.

Le laboratoire de Sheppard travaille avec une entreprise appelée Fungi Perfecti, qui appartient au célèbre chercheur sur les champignons Paul Stamets, qui est également co-auteur de l’étude.

Sheppard a expliqué que “Paul avait déjà travaillé sur un projet démontrant les propriétés antivirales des extraits mycéliens sur les cellules humaines. Il a lu des articles sur les virus qui nuisent aux abeilles et nous a appelés pour explorer l’utilisation des extraits sur les abeilles mellifères. Après deux ans, nous avons démontré que ces propriétés antivirales s’étendent aux abeilles mellifères”.

Malheureusement, l’extrait de mycélium n’est pas actuellement disponible en grande quantité pour la distribution de masse, mais Stamets dit qu’ils sont en train d’augmenter leur volume de production.

“Nous intensifions la production des extraits aussi rapidement que possible, étant donné les obstacles que nous devons surmonter pour les déployer à grande échelle”, a dit M. Stamets.

Les chercheurs ne sont pas tout à fait sûrs du fonctionnement de l’extrait, mais ils soupçonnent qu’il renforce le système immunitaire ou qu’il combat les virus d’une manière ou d’une autre.

“Nous ne savons pas si le mycélium renforce le système immunitaire des abeilles ou s’il combat les virus. Nous nous efforçons de comprendre cela, tout en testant de plus grands groupes de colonies afin de développer de meilleures pratiques de gestion et de déterminer quelle quantité d’extrait devrait être utilisée et quand avoir le meilleur impact”, a expliqué Sheppard.

Si jamais vous aviez envie de vous intéresser à l’apiculture, c’est maintenant plus facile que jamais avec de nouveaux designs simples qui permettent aux gens d’entrer dans la vocation avec très peu d’expérience ou d’exposition aux abeilles.

Lire aussi : 20 plantes mellifères à semer pour les abeilles et autres pollinisateurs

Source : TruthTheory – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *