Une étude révèle comment les moustiques attaquent les humains

les moustiques

Par Susan Hall,

Les moustiques utilisent leur vision pour identifier l’hôte et les données sensorielles thermiques pour détecter la chaleur corporelle.

Des scientifiques de l’Institut de technologie de Californie et de l’université de Washington ont mené une étude dans laquelle ils ont montré comment les moustiques parviennent à attaquer les humains. Selon l’étude publiée dans la revue Current Biology, les moustiques utilisent leur sens de l’odorat pour détecter l’espèce de leur prochain hôte.

Outre leur sens très précis de l’odorat, les moustiques peuvent avoir toute une stratégie qui implique également la chaleur du corps, des repères visuels et les odeurs. Les insectes ont évolué et sont en mesure d’utiliser une triple menace d’indices thermiques, olfactifs et visuels. Donc, les bougies à la citronnelle peuvent fonctionner pendant un certain temps mais elles n’éloigneront pas les moustiques pour toujours.

Selon Jeff Riffell de l’université de Washington, qui est co-auteur de l’étude, les chercheurs ne savent pas vraiment comment les moustiques choisissent leurs hôtes et à quoi les hôtes ressemblent pour les insectes. Des recherches antérieures ont suggéré que seul le sens de l’odorat des moustiques active d’autres sens quand il vient à attaquer l’hôte.

Les moustiques sont venus à être largement étudiés, car ils peuvent propager plusieurs maladies. Par exemple ils sont responsables de la propagation du virus du Nil occidental, le paludisme et la fièvre jaune. Voilà pourquoi il est important d’étudier leur comportement afin de trouver un moyen d’arrêter leur reproduction.

Les moustiques et autres insectes en général sont attirés par le dioxyde de carbone (CO2), que les humains et les animaux exhalent. En plus d’utiliser leur vision pour identifier les données sensorielles et thermiques afin de détecter la chaleur du corps.

Afin d’observer comment les insectes utilisent chaque type de données sensorielles, des moustiques femelles ont été placés dans un tunnel ventilé où les divers signaux sensoriels peuvent être contrôlés indépendamment. D’abord, les chercheurs ont essayé d’imiter la respiration humaine et ils ont injecté une forte concentration de CO2, alors que dans une autre expérience ils ont utilisé une faible concentration de CO2. 20 moustiques ont été utilisés dans les deux cas. Afin de suivre les insectes les chercheurs ont utilisé des logiciels de suivi en 3D et des caméras vidéo.

Les résultats de l’étude indiquent que les moustiques peuvent sentir le CO2 qui se dégage d’un hôte de 10 à 50 mètres et il peuvent voir à une distance de 5 à 15 mètres. Ensuite, avec l’aide de repères visuels les moustiques peuvent sentir la chaleur du corps de l’hôte à partir de moins d’un mètre.

L’équipe de recherche a conclu que l’étude pourrait être très utile pour les experts médicaux qui tentent de combattre les moustiques qui propagent des maladies.

Source : Wall Street Hedge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *