Les e-mails personnels de Ghislaine Maxwell ont été piratés et pourraient être divulgués ou vendus


On ignore actuellement qui a piraté Ghislaine Maxwell.

ghislaine-maxwell-emails

La mondaine britannique Ghislaine Maxwell, fille du regretté agent double Robert Maxwell et associée de Jeffrey Epstein, aurait été piratée.

Selon le Daily Telegraph, Maxwell a maintenu un serveur de courrier électronique secret et n’a pas réussi à le sécuriser.

Toujours d’après le Daily Mail, Maxwell affirme que son serveur de messagerie a été piraté après qu’un tribunal a levé les scellés sur environ 2 000 pages de documents en août dernier.

L’ampleur de la violation est inconnue. Si des courriels ont été obtenus lors du piratage, ils pourraient contenir des informations embarrassantes sur les clients d’Epstein, les victimes présumées et les co-conspirateurs de son énorme opération de trafic sexuel.

Dans un document judiciaire récemment publié dans l’affaire Virginia Giuffre contre Ghislaine Maxwell, les avocats de la mondaine plaident pour qu’un cache de communications dans l’affaire reste scellé. Ses avocats ont déclaré qu’il y avait eu de “graves erreurs”, y compris des caviardages insuffisants, dans la publication du document du mois d’août. L’une de ces erreurs consistait notamment à ne pas expurger une adresse électronique appartenant à Maxwell.

“”Par exemple, il a caviardé le nom d’un tiers à un endroit mais pas à un autre ; les médias ont donc immédiatement eu accès à ce nom. Comme autre exemple, l’adresse e-mail de Mme Maxwell (qui était liée à son propre nom de domaine) a été caviardée à un endroit mais pas à un autre ; peu de temps après, des pirates ont pénétré dans l’ordinateur hôte.”

Maxwell est accusé d’avoir aidé Jeffrey Epstein en participant à plusieurs crimes de viols commis par de nombreuses victimes féminines. Maxwell a rejeté toutes les accusations d’aide au réseau sexuel malgré une pléthore de preuves, notamment les témoignages des victimes et des témoins.

Il a été révélé l’année dernière que Maxwell et le Prince Andrew ont échangé des courriels concernant Virginia Giuffre, accusatrice d’Epstein, qui dit avoir été violée par le Duc de York alors qu’elle était mineure et que Maxwell l’a facilitée.

La police n’a pas agi et n’a pas arrêté le prince Andrew malgré une montagne de preuves indiquant son implication. Andrew nie également toute affirmation de sa propre participation au réseau de mineurs d’Epstein.

Jeffrey Epstein se serait pendu en août 2018, à peu près au même moment que le piratage.

Depuis sa mort, de nouvelles preuves, notamment des capillaires éclatés, ont été apportées, suggérant que la mort d’Epstein pourrait en fait être un meurtre. Le Dr Michael Baden, un pathologiste médico-légal engagé par la famille d’Epstein, a insisté sur le fait que c’était probablement le cas.

Le banquier de la Deutsche Bank d’Epstein, Thomas Bowers, s’est suicidé par pendaison quelques mois plus tard. Le FBI a également averti que des menaces crédibles pèsent sur la vie de Virginia Giuffre.

On ignore actuellement qui a piraté Maxwell. Comme les documents et les courriels appartenant à Maxwell n’ont pas fait surface dans les cercles hacktivistes, il est peu probable que le piratage ait été perpétré par des pirates d’autodéfense tels que les Anonymous. Cela suggère que le piratage a un motif politique ou de profit derrière lui (potentiellement le chantage ou la vente au plus offrant sur la Deep Web).

Lire aussi : La vidéo de la cellule de Jeffrey Epstein a été supprimée “accidentellement”, les sauvegardes aussi

Source : The Mind Unleashed – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *