100 000 masques pour les prisons et un manque pour nos médecins, policiers, pompiers…


Les priorités de l’État, un jour ces gens devront s’expliquer :

Courage à nos forces de l’ordre, pompiers, médecins, personnels soignants, la gestion de cette crise est catastrophique.

Lire aussi : Consignes floues, manque de matériel de protection : les policiers de terrain inquiets


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *