Boire du café tard le soir peut dérégler notre horloge interne

café

Boire du café avant de se coucher peut retarder le rythme circadien chez un humain jusqu’à 40 minutes – ce qui rend plus difficile de s’endormir, selon une étude publiée aujourd’hui dans la revue Science Translational Medicine. L’étude est la première à montrer que la caféine a un effet direct sur l’horloge interne d’une personne. 

On estime que plus de la moitié des adultes américains âgés de plus de 18 ans boivent du café chaque jour. Et ces buveurs de café consomment une moyenne de trois tasses par jour. De nombreuses études ont examiné les effets du café sur le corps, en raison de sa forte concentration en caféine. «La caféine est l’une des drogues légales les plus consommées, mais présente également des effets psychoactifs», dit l’auteur de l’étude Dr Tina Burke, neuroscientifique à l’université du Colorado à Boulder. Toutefois, son effet sur notre horloge biologique et le rythme interne n’a pas été bien compris.

L’horloge circadienne est un système biologique qui envoie des signaux à votre corps pour vous dire quand vous devriez être éveillé et quand vous devriez être endormi. Elle est contrôlée par une région du cerveau qui régule les activités hormonales et neuronales qui déclenchent certaines fonctions corporelles – comme la somnolence et la vigilance – sur une période de 24 heures. L’horloge circadienne prend des repères à partir de l’environnement d’une personne – c’est pourquoi, par exemple, votre décalage horaire n’est pas permanent. Plusieurs choses affectent ces rythmes, mais “le repère le plus important est la lumière; c’est le synchroniseur primaire pour la journée», dit Burke.

Cependant l’horloge n’est pas la seule chose qui vous rend somnolent. Il y a aussi le système veille-sommeil homéostatique, qui provoque l’accumulation d’une molécule chimique appelée adénosine. L’adénosine inhibe les processus qui vous font vous sentir éveillé. La caféine bloque cette molécule chimique, ce qui vous fait vous sentir plus alerte.

café

Mais Burke et son équipe voulaient voir si la caféine affecte également l’horloge circadienne de l’organisme. Donc Burke a mis en place deux expériences différentes. La première a consisté à analyser un groupe de cinq bénévoles sur une période de 49 jours. Les participants ont pris une pilule de caféine – égale à la quantité de caféine contenue dans deux tasses d’expresso, – chaque nuit trois heures avant le coucher. Ce groupe a été comparé à des gens qui ont été exposés à la lumière avant de se coucher; il est bien connu que trop de lumière peut retarder le cycle de sommeil d’une personne dans la nuit. Dans l’ensemble, le groupe de caféine avaient leurs rythmes internes décalés de 40 minutes – environ la moitié du temps connu par ceux qui ont été exposés à la lumière la nuit.

Ensuite, Burke s’est tourné vers les cellules humaines. Les chercheurs ont exposé des cellules associées à l’horloge circadienne à des niveaux élevés de caféine dans un laboratoire. La caféine empêche les cellules responsables de l’horloge circadienne de signaler qu’il est temps de dormir.

La recherche implique que le café fait plus que simplement vous garder éveillé la nuit. Il pourrait désynchronisé tout votre rythme. Et cela signifie que boire du café une nuit pourrait avoir des effets sur votre cycle de sommeil pendant de nombreuses nuits à venir. “Vous trouvez qu’il est difficile d’aller dormir à l’heure souhaitée”, a déclaré le Dr Timothy Roehrs, un chercheur de la médecine du sommeil à l’hôpital Henry Ford à Detroit, qui n’a pas participé à l’étude. Roehrs dit que cela pourrait provoqué le décalage chez les personnes, ce qui signifie qu’il est difficile d’aller dormir pendant votre heure habituelle. “Si vous aller généralement vous coucher à 11 heures, ce sera maintenant minuit”.

Il est également possible que le café en fin de soirée contribue aux problèmes de sommeil, tels que les troubles du rythme circadien – où les gens ne peuvent pas dormir et se réveiller comme ils le souhaitent. Pour cette raison, Burke dit que les gens doivent être beaucoup plus attentif aux moments où ils boivent du café.

Bien que l’étude relie la caféine à des changements dans l’horloge circadienne, Roehrs a déclaré que les effets cellulaires en laboratoire ne peuvent pas expliquer les retards de sommeil observés chez les sujets humains. “Ils seraient très difficile à comprendre”, a-t-il dit. Cependant, il a dit qu’il est logique que la caféine modifie directement l’horloge biologique. “On observe les caractéristiques intrinsèques des cellules modifiées», a déclaré Roehrs. “C’est une démonstration plus directe que ce qui a été vu auparavant.”

Source : The Verge par Loren Grush / Photo : Jon Sullivan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *