Des experts recommandent de ne pas utiliser d’huile végétale et de privilégier le beurre, le saindoux et l’huile d’olive

huile

Des experts mettent en garde contre les risques pour la santé de cuisiner avec des huiles végétales, conseillant d’utiliser le beurre, le saindoux ou l’huile d’olive à la place.

Le plus sain pour cuisiner est l’huile de coco, disent les scientifiques.

Ils ont constaté que la cuisson des huiles végétales relâche de fortes concentrations de substances chimiques appelées des aldéhydes, qui ont été liés à des maladies dont le cancer, les maladies cardiaques et la démence.

Mais en chauffant le beurre, l’huile d’olive et le saindoux dans des tests, les scientifiques ont observé des niveaux inférieurs d’aldéhydes, et c’est l’huile de coco qui en produit le moins.

Le professeur Grootveld, de l’université de Montfort à Leicester, qui a effectué une série d’expériences, a déclaré : “Pendant des décennies, les autorités nous ont avertis sur les méfaits du beurre et du saindoux. Mais nous avons trouvé que le beurre est très bon pour faire frire des aliments, tout comme le saindoux”.

huile-coco-non-nuisible

L’huile de coco a montré le montant le plus bas d’aldéhydes nuisibles lors des tests

“Mais quand vous commencez à jouer avec, en les soumettant à des quantités élevées d’énergie dans une poêle ou un four, elles subissent une série complexe de réactions chimiques qui se traduit par l’accumulation de grandes quantités de composés toxiques.”

Son équipe a mesuré des niveaux élevés “d’oxydation des lipides aldéhydiques” produits lorsque les huiles ont été chauffées à des températures variables.

L’huile de coco produit les plus faibles niveaux d’aldéhydes, et trois fois plus d’aldéhydes ont été produits lors du chauffage de l’huile de maïs et l’huile de tournesol en comparaison au beurre, selon les tests.

Le professeur Grootveld dit qu’un repas frits dans de l’huile végétale comme les poissons et les frites contient 100 à 200 fois plus d’aldéhydes que la limite quotidienne fixée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

huile-végétale-elevée-perte-oméga3

Manger trop d’huile végétale peut aussi conduire à une perte d’oméga 3

Pourtant, le NHS met en garde contre la cuisson avec du beurre et du saindoux, disant sur son site Web :

“Essayez de diminuer les produits alimentaires qui sont riches en graisse saturée et préférez des produits alimentaires qui sont riches en graisse non saturée au lieu de cela. Pour un choix sain, il suffit d’utiliser une petite quantité d’huile végétale plutôt que du beurre ou du saindoux.”

Le professeur Grootveld a déclaré : “Ce problème majeur a reçu trop peu d’attention par les chercheurs de l’industrie alimentaire et de la santé”.

Les acides gras dans les huiles végétales contribuent également à d’autres problèmes de santé, suggère une recherche distincte de l’université d’Oxford.

Le professeur John Stein, professeur émérite d’Oxford en neuroscience, a déclaré qu’en conséquences des huiles de maïs et de tournesol : “Le cerveau humain est en train de changer d’une manière qui est aussi grave que le changement climatique menace de l’être”.

En effet, les huiles végétales riches en acides gras oméga 6 qui mènent à une réduction des acides gras oméga 3 dans le cerveau, sont cruciales pour la santé.

experts-remplacer-huile-végétale

Les experts suggèrent de remplacer toutes les huiles végétales par des alternatives comme l’huile d’olive

“Si vous consommez trop d’huile de maïs ou d’huile de tournesol, le cerveau absorbe un taux trop élevé d’oméga 6, ce qui dérègle le taux d’oméga 3”, a dit le professeur Stein.

«Je crois que le manque d’oméga 3 est un facteur contributif puissant pour des problèmes tels que l’augmentation des soucis de santé mentale et d’autres problèmes tels que la dyslexie.”

Les experts conseillent de bannir toutes les huiles végétales – également celles trouvées dans les produits de boulangerie comme le pain – en utilisant d’autres solutions alternatives à la place.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *