Désormais, on préconise de garder la ligne en « écoutant sa faim »

écoutant sa faim

Le gouvernement tente parfois de donner des préconisations à destination de la population en ce qui concerne l’alimentation. Et s’il fallait réellement « écouter sa faim » afin de garder la ligne ?

Le Programme national nutrition santé (PNNS), créé en 2001, a pour objectif général l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs, à savoir la nutrition. C’est notamment à ce programme que l’on doit les fameux slogans « Mangez, bougez » ou encore « Mangez cinq fruits et légumes par jour ».

Il se pourrait prochainement qu’un autre slogan apparaisse dans les spots TV : « Écoutez votre faim ». Plutôt surprenant ? En réalité, celui-ci est issu d’une étude menée en 2016 par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ayant déterminé que le meilleur moyen de garder la ligne était d’avoir une alimentation dite « intuitive ». Cela se traduit par manger à sa faim et s’arrêter lorsque la sensation de satiété apparaît. De plus, l’étude préconise de ne pas se forcer aux heures classiques des repas et tenter de trouver, en cas de stress, des alternatives à la nourriture.

L’étude portait sur 50 000 français, soit 11 774 hommes et 40 389 femmes âgés de 50 ans en moyenne, à qui l’on a demandé de répondre à un questionnaire et chez qui l’indice de masse corporelle (IMC) a été analysé. Les questionnaires portant sur les habitudes alimentaires des volontaires ont permis de comprendre que les personnes « écoutant leur corps » avaient 10 fois moins de risque de devenir obèse pour les hommes et 7 fois moins pour les femmes.

« Le lien persiste lorsqu’on segmente les différentes composantes de l’alimentation intuitive : cela signifie que manger seulement quand on a faim est associé à un risque de surpoids et d’obésité plus faible, manger pour des raisons physiques et non émotionnelles également, ainsi que le fait de ne pas se restreindre quand on a faim. Ce dernier point semble confirmer que la restriction, et par conséquent les régimes, ne fonctionnent pas sur le long terme comme de nombreuses études tendent à le montrer », explique Sandrine Péneau, principale meneuse de l’étude.

Ainsi, « Écoutez votre faim » semble être le nouveau mot d’ordre des organes nationaux concernant la nutrition. L’étude, faisant la peau aux régimes, préconise donc de manger à sa faim tout en ayant un comportement responsable et simplement de s’arrêter lorsque le corps le dit. Pour conclure, Sandrine Péneau pose la question suivante, annonçant un futur champ de recherche :

« Pourquoi les nourrissons et jeunes enfants s’arrêtent de manger quand ils n’ont plus faim, alors que certains adolescents et adultes perdent cette capacité et ne perçoivent plus leurs signaux de satiété ? »

Sources : SciencePostInsermScience & Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *