Une remarquable chirurgie de transfert de nerfs rétablit le mouvement des mains chez les personnes paralysées

Une lésion de la moelle épinière cervicale est une blessure qui change la vie et qui peut toucher toute personne d’un seul coup du malheur.

Cependant, une intervention chirurgicale novatrice aide à réparer certains des dommages dévastateurs que peuvent causer les lésions de la moelle épinière, offrant ainsi à des personnes atteintes de paralysie complète la capacité d’écrire, de dessiner et de bouger librement les mains.

Treize jeunes adultes présentant une perte de mouvement dans les quatre membres, connue sous le nom de tétraplégie, ont subi avec succès une chirurgie de transfert de nerfs, par laquelle les médecins relient les nerfs fonctionnels aux nerfs blessés pour rétablir la puissance de leurs muscles.

Comme le rapporte la revue médicale The Lancet cette semaine, l’intervention fait appel à des nerfs du donneur qui sont encore reliés à la moelle épinière au-dessus de la région de la lésion – généralement le nerf qui alimente le muscle mineur du bras et de l’épaule – et les redirige chirurgicalement vers le muscle paralysé lui-même. Avec l’aide de la thérapie, le résultat final est une nouvelle fois un mouvement libre avec la main et le coude.

Des études de cas plus modestes ont déjà montré que la chirurgie de transfert de nerfs pourrait être un traitement sûr et approprié pour les personnes paralysées, mais c’est la première fois que les scientifiques ont démontré le succès des chirurgies de transfert de nerfs multiples. Bien que leur étude soit encore modeste, elle offre de l’espoir aux personnes vivant avec la tétraplégie et d’autres formes de paralysie.

“Pour les personnes atteintes de tétraplégie, l’amélioration de la fonction des mains est l’objectif le plus important. Nous pensons que la chirurgie de transfert nerveux offre une nouvelle option excitante, offrant aux personnes paralysées la possibilité de regagner des fonctions du bras et de la main pour accomplir des tâches quotidiennes et leur donnant une plus grande indépendance et la possibilité de participer plus facilement à la vie familiale et professionnelle”, a déclaré le Dr Natasha van Zyl de Austin Health à Melbourne, qui a dirigé les recherches, dans un communiqué.

Les chercheurs ont rassemblé 16 jeunes adultes qui avaient récemment subi une lésion traumatique de la moelle épinière au cou au cours des 18 derniers mois, la plupart à la suite d’accidents de voiture ou de blessures sportives. Au total, 59 transferts de nerfs ont été effectués chez les 16 participants, et 10 des cas ont également reçu un transfert de tendons pour faciliter le processus. Quatre des transferts de nerfs ont échoué chez trois participants, ce qui démontre qu’il s’agit d’un territoire encore relativement inexploré pour la chirurgie biomédicale. Néanmoins, après 24 mois, il restait 13 patients avec des mouvements des mains et des coudes remarquablement fonctionnels, leur permettant de réaliser leurs tâches quotidiennes de manière autonome.

“Nous avons montré que les transferts de nerfs peuvent être combinés avec succès avec les techniques traditionnelles de transfert de tendons pour maximiser les bénéfices”, a dit M. van Zyl. “Lorsque la prise et le pincement ont été restaurés en utilisant les transferts de nerfs dans une main et les transferts de tendons dans l’autre, les participants ont constamment déclaré qu’ils aimaient les deux mains pour des raisons différentes et qu’ils ne choisiraient pas d’avoir deux mains reconstruites de la même manière.”

Comme vous pouvez le voir dans les vidéos des patients ci-dessous, les résultats parlent d’eux-mêmes.


Lire aussi : Une peau électronique permet aux amputés de ressentir la douleur grâce à leurs prothèses

Source : IFLScience – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *