La Grande-Bretagne pourrait faire clôturer tout les ports du nord de la France comme la crise migratoire s’aggrave

ports-calais

La Grande-Bretagne pourrait être forcée de payer pour une immense clôture de sécurité dans le nord de la France, car la police à travers la Manche a «perdu le contrôle» des migrants, a dit un député à Express.co.uk.

Mike Hookem de l’UKIP a déclaré que l’ensemble du littoral de Normandie devra être transformé en une “forteresse” pour défendre nos frontières comme les migrants ciblent de plus en plus les petits ports avec moins de sécurité.

Il a affirmé que des kilomètres de clôtures de protection devront être installées pour protéger les routes commerciales vitales conter l’énorme afflux de migrants qui se dirigent vers la Grande-Bretagne.

La France a été réticente à assumer le fardeau financier de la sécurisation de ses ports dans le nord, la Grande-Bretagne a investi plus de 7 millions de livres sterling pour la sécurité du port de Calais plus tôt cette année.

Maintenant des mesures similaires pourraient être tenues à proximité de Dunkerque et Dieppe, avec certains migrants qui voyagent aussi loin que la côte du Havre pour profiter des dispositifs de sécurité laxistes.

La Grande-Bretagne aurait à débourser pour protéger d'autres ports français

La Grande-Bretagne aurait à débourser pour protéger d’autres ports français

M. Hookem a averti que le camp dans la jungle va encore s'intensifier en taille l'année prochaine

M. Hookem a averti que le camp dans la jungle va encore s’intensifier en taille l’année prochaine

M. Hookem, qui a souvent visité les camps de migrants dans le nord de la France et a été une fois menacée par un contrebandier armé, dit qu’il craint que la situation ne fasse qu’empirer à travers l’Europe et s’aggravera pour la nouvelle année.

Il a dit à Express.co.uk : “À Calais, on sait maintenant que les migrants se dirigent vers Dieppe et Dunkerque, car ils utilisent de plus petits ports avec moins de sécurité. Le chef de la police dans la région m’a dit qu’il a seulement 60 enquêteurs pour les problèmes d’immigration dans une zone qui s’étend de la côte nord de la France jusque dans Paris. Lorsque nous avons visité Calais il y avait une nouvelle clôture et le responsable de port était très heureux. Mais elle s’étend seulement sur 1,3 km, ce qui n’est rien parce que les files d’attente pour les chauffeurs routiers peuvent atteindre une dizaine de kilomètres de l’entrée au port”.

M. Hookem va voyager vers les camps de migrants autour de Calais en Janvier

M. Hookem va voyager vers les camps de migrants autour de Calais en janvier

The Yorkshire MEP dit que la violence va s'intensifier

The Yorkshire MEP dit que la violence va s’intensifier

Il a ajouté : “Les CRS en France ont perdu le contrôle de celui-ci, ils ont perdu le contrôle de tout. Ça va empirer. Jusqu’où allons-nous avec la sécurité et la clôture. Est-ce que ça va devenir une forteresse de l’Europe à travers toute la côte du nord de la France ?”

“Parce que tous les petits ports vont avoir à construire le même genre de clôtures et instaurer la même sécurité. Je pense toujours à la sécurité des conducteurs de camions britanniques qui sont sous d’énormes menaces.”

M. Hookem a également révélé qu’il a l’intention de renforcer de manière significative la sécurité autour de son prochain voyage à Calais en janvier, parce que de nombreux migrants sont de plus en plus violents.

Un membre de son équipe a été menacé avec un pistolet quand il a visité un camp près de Dunkerque en août, tandis que les migrants armés de barres de fer et de marteaux ont tout saccagé à Calais au cours d’une émeute “sans précédent” la semaine dernière.

The Yorkshire MEP a déclaré : «Il va y avoir beaucoup plus de violences. Je m’attends à ce que ça empire parce que les chauffeurs voient le chaos grandir. Nous savons que la jungle s’est intensifiée et je prévois plus de camps le long de cette côte nord française dans certains de ces petits ports. Il y a un élément violent là maintenant. La dernière fois que j’y suis allé, nous nous promenions à 2 h du matin et il y avait des migrants partout mais nous nous sentions en sécurité. Mais ce n’est plus le cas désormais”.

Il affirme que la police française lui a dit que jusqu’à six migrants contournent les frontières chaque nuit pour atteindre la Grande-Bretagne, tandis que les conducteurs de camions ont exprimé des inquiétudes sur la hausse des niveaux de violence dont ils sont témoins sur une base quotidienne.

Plus d’un million de migrants sont soupçonnés d’être arrivés en Europe seulement pour l’année 2015, avec la plupart qui s’installent en Europe et en Scandinavie.

Mais certains ont fait leur chemin à travers l’Europe centrale et jusque en France à Calais, où le camp de la jungle a grossi avec plus de 7000 personnes.

Un juge français a récemment ordonné au gouvernement d’améliorer considérablement les conditions dans le camp tentaculaire, soulevant des craintes qu’il devienne une mini-ville stable située aux portes de la Grande-Bretagne.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *